Energie

Des camions à hydrogène bientôt sur les routes européennes

Des camions à hydrogène bientôt sur les routes européennes.

© BMW

29 sept. 2022 à 10:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Le consortium HyCET, mené par le groupe BMW, souhaite favoriser l'émergence d'une nouvelle logistique de transport durable, grâce au développement de camions à hydrogène.

BMW imagine le transport de marchandises de demain

HyCET (pour Hydrogen Combustion Engine Trucks) a été créé pour développer et tester des camions à moteur à combustion fonctionnant à l'hydrogène. L'idée est de concevoir une solution durable pour le transport longues distances, financée en partie par le ministère fédéral allemand des Transports et du Numérique.

Grâce à ses temps de remplissage plus courts et son importante autonomie, l'hydrogène est  une alternative prometteuse dans le secteur du transport.

L'objectif du consortium est par conséquent de mettre au point deux camions de 18 tonnes et deux autres de 40 tonnes équipés de moteurs à hydrogène d'ici quatre ans, qui seront testés dans des usines du groupe BMW. Parallèlement à cela, il lui faudra développer l'infrastructure nécessaire à leur bon fonctionnement, comme la mise en place de stations de distribution d'hydrogène facilement accessibles.

1.000 km avec une charge ?

Le but ultime est d'arriver à utiliser de l'hydrogène vert, produit uniquement à partir d'énergies renouvelables, dans le cadre de missions de longues distances, avec ainsi la garantie de réduire quasiment à néant les émissions de CO2 dans l'air.

A noter que le groupe Volvo fait également partie de ce consortium. Il s'avère être aujourd'hui assez en avance sur le sujet puisque il a déjà commencé à faire rouler, en phase de test, ses camions à hydrogène. Le constructeur a prévu de commercialiser à l'horizon 2030 des engins pouvant parcourir jusqu'à 1.000 km avec une seule charge.

Un prototype Daimler testé sur route en 2023

Pour rappel, un autre acteur important, le groupe Daimler, qui ne fait pas partie de ce consortium, a de son côté dévoilé sa stratégie, souhaitant à l'avenir développer des camions à batteries pour les courtes distances, mais à pile à combustible, donc à base d'hydrogène, pour les longues distances. Un prototype devrait prendre la route en 2023 avant une version de série attendue sur les routes d'ici la fin de la décennie.

Parmi les bénéfices d'un camion fonctionnant à l'hydrogène comparé à un modèle électrique à batterie figurent l'autonomie, bien sûr, mais aussi le temps de recharge, estimé ici à seulement une quinzaine de minutes. A noter que ces camions pourraient aussi représenter une alternative aux modèles à batteries dans des contrées où le réseau de bornes de recharge électrique demeure insuffisant.

Sur le même sujet

Feu vert du fédéral à un cadre réglementaire pour un réseau de transport d'hydrogène

Politique

Energie : Alexander De Croo lance, à Anvers, la stratégie fédérale en matière d'hydrogène

Energie

Articles recommandés pour vous