Icône représentant un article video.

Regions Bruxelles

Des cafés prennent des mesures contre des clients qui les utilisent comme espace de travail

Des cafés agissent contre certains clients qui viennent chez eux pour travailler

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

S’installer dans un café, brancher son ordinateur et commencer à travailler au milieu d’autres tables. Vous l’avez peut-être déjà fait.
Ces derniers mois, la crise énergétique aidant, ce genre de clients se multiplient dans des cafés cosy à Bruxelles. Ils occupent une table de longues heures, consomment souvent peu, mais profite du Wifi, de l’électricité et des toilettes.

Du coup, certains patrons d’établissements râlent et prennent des mesures. Exemple dans un café de Saint-Gilles.

Vers midi, il n’y a presque plus aucune table de libre pour les clients qui veulent s’installer pour manger. Beaucoup de places sont occupées par des travailleurs avec leur ordinateur
Vers midi, il n’y a presque plus aucune table de libre pour les clients qui veulent s’installer pour manger. Beaucoup de places sont occupées par des travailleurs avec leur ordinateur © B. Schmitz – RTBF

La première mesure ne peut échapper aux oreilles en pénétrant dans l’établissement. "C’est vrai qu’on aime la musique forte", explique le patron. "Ça ennuie un peu les gens, mais cela fait partie de la parade".

On va bloquer l’accès au wifi pour certains ordinateurs présents

Mais, visiblement, cela ne suffit pas. Au fil de la matinée, le nombre de PC est de plus important et Eric prend alors une deuxième mesure. "On va bloquer l’accès au wifi pour certains ordinateurs présents. C’est la seule manière qu’on a trouvée pour réduire le nombre d’ordinateurs. On ne le fait pas par méchanceté, pas du tout, on veut garder nos clients. Mais si on n’agit pas, on n’a parfois plus de table disponible pour d’autres clients qui viennent manger chez nous le midi. Or, c’est la période la plus rentable pour un établissement comme le nôtre. Et beaucoup de travailleurs sur leur ordinateur, eux, ne mangent pas chez nous. Ils consomment peu".

Le patron doit parfois se résoudre à couper l’accès au wifi pour certains ordinateurs présents, histoire de pousser des clients présents depuis plusieurs heures à libérer une table
Le patron doit parfois se résoudre à couper l’accès au wifi pour certains ordinateurs présents, histoire de pousser des clients présents depuis plusieurs heures à libérer une table © B. Schmitz – RTBF

Avec l’hiver qui arrive, le patron craint que davantage encore de travailleurs viennent utiliser son café plutôt comme un espace de travail. Il pense donc déjà à d’autres mesures éventuelles. Par exemple, réduire le chauffage ou encore couper l’accès aux prises de courant. Des mesures que d’autres cafés de Bruxelles ont, eux, déjà prises.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous