RTBFPasser au contenu
Rechercher

Des associations américaines veulent empêcher Elon Musk de racheter Twitter

Fin mai, des actionnaires de Twitter ont porté plainte contre Elon Musk, l'accusant d'avoir manipulé le marché
03 juin 2022 à 20:57Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Sandro Faes Parisi

Plusieurs ONG de défense de droits fondamentaux se sont alliées dans l'espoir d'empêcher Elon Musk de racheter Twitter, par crainte que le multimilliardaire ne laisse les comportements toxiques exploser sur la plateforme.

"Si nous ne bloquons pas cette opération, il donnera un mégaphone aux démagogues et aux extrémistes, qui (...) incitent à la haine, à la violence et au harcèlement", a déclaré Nicole Gill, directrice exécutive de Accountable Tech, dans un communiqué vendredi.

Cette association, qui milite pour responsabiliser les grandes entreprises numériques, et une douzaine d'autres, veulent faire pression sur les autorités, les actionnaires et les annonceurs.

Elles appellent notamment les régulateurs à "examiner de près" le projet controversé du patron de Tesla, qui a déjà eu de nombreux démêlés avec le gendarme boursier américain (SEC).

La coalition entend aussi "mobiliser les actionnaires", "rendus très vulnérables" par le "comportement erratique d'Elon Musk", argumentent les ONG. Elles rappellent que l'action Tesla "a perdu environ un tiers de sa valeur" depuis début avril.

Entre autres nombreux rebondissements, l'entrepreneur a indiqué mi-mai suspendre l'acquisition à 44 milliards de dollars, le temps d'obtenir des garanties sur les spams, avant de revenir sur ses propos quelques heures plus tard.

Fin mai, des actionnaires de Twitter ont porté plainte contre Elon Musk. Ils l'accusent d'avoir manipulé le marché pour faire des économies dans son opération d'acquisition. La SEC a dans la foulée révélé avoir demandé début avril des explications au dirigeant sur sa montée au capital de Twitter.

Loading...

Les ONG espèrent en outre rallier les marques, sensibles à la modération des contenus, qui garantit un environnement politiquement correct à leurs publicités. "La campagne va essayer de rendre la transaction non viable financièrement en ciblant les annonceurs majeurs de Twitter, essentiels aux revenus de l'entreprise", expliquent-elles.

"Elon fait déjà face à une révolte des employés, à des annonceurs nerveux et à des maux de tête sans fin pour ses idées foireuses sur la destruction des règles de la plateforme, sans compter les défis financiers et la pression des régulateurs", a tweeté Jesse Lehrich, cofondateur d'Accountable Tech.

Elon Musk a dit vouloir libérer la parole sur Twitter, qu'il considère comme une place publique fondamentale aux démocraties. Il associe la modération des contenus actuelle à une forme de censure, comme de nombreux élus républicains.

La gauche américaine et de nombreuses associations pensent au contraire que le réseau social ne lutte pas suffisamment contre la désinformation et le harcèlement des minorités.

Vendredi, Twitter a par ailleurs annoncé que le délai accordé aux autorités américaines de la concurrence pour lancer un examen approfondi de l'opération avait expiré sans qu'elles ne se saisissent du dossier.

Sur le même sujet

Rachat de Twitter par Elon Musk : le gendarme boursier a demandé des explications au milliardaire

Economie

Plainte contre Elon Musk pour divulgation tardive de ses achats d'actions Twitter

Economie

Articles recommandés pour vous