RTBFPasser au contenu

Liga - Football

Derby de Séville : Encore un jet de projectile sur la pelouse, la France a sévi, l’Espagne suivra-t-elle ?

Joan Jordan touché par une barre de fer lors du derby de Séville
16 janv. 2022 à 09:27 - mise à jour 16 janv. 2022 à 10:042 min
Par Giovanni Zidda avec Belga

Le derby andalou entre le Betis Séville et le Séville FC en 8e de finale de la Coupe du Roi d’Espagne, interrompu samedi soir après un jet de projectile sur un joueur, sera terminé à huis clos dimanche après-midi au stade Benito-Villamarin.

Samedi soir, alors que Nabil Fekir venait d’égaliser à 1-1 sur un corner direct (39e) quatre minutes après l’ouverture du score de Papu Gomez (35e), le milieu de terrain du Séville FC Joan Jordan a été touché à la tête par une barre en plastique lancée depuis les tribunes.

Le tout sous les yeux de l’arbitre, Ricardo de Burgos Bengoechea, qui a décidé d’interrompre la rencontre pendant de longues minutes, avant de l’arrêter définitivement.

 

Loading...

"Ils ont tout fait pour qu’on ne joue plus" : les accusations des joueurs du Betis

Joan Jordan a reçu des soins sur la pelouse, mais a pu se relever sans souci et ne semblait pas grièvement touché. Après la rencontre, plusieurs joueurs du Betis Séville ont insinué que leur adversaire en avait volontairement rajouté.

Cristian Tello a notamment affirmé sur Twitter que le FC Séville avait "tout fait pour que l’on ne joue plus". Une thèse reprise en chœur sur les réseaux sociaux et qui a grandement fait débat en Espagne dans la nuit de samedi à dimanche.

Une vidéo montrant l’entraîneur du FC Séville Julen Lopetegui s’adresser à Joan Jordan a notamment circulé. Plusieurs joueurs du Betis affirment avoir entendu le coach espagnol lui demander de "se jeter au sol".

Loading...
Loading...

La France a déjà sévi, l’Espagne suivra-t-elle ?

Les jets de projectiles sur les pelouses sont malheureusement monnaie courante dans les stades. On peut toutefois constater que le phénomène a pris de l’ampleur médiatiquement cette saison, notamment en France où les bouteilles lancées en direction de Dimitry Payet lors de Nice – Marseille et Lyon – Marseille ont fait grand bruit.

De quoi pousser les autorités du football français à prendre des dispositions. Désormais, les rencontres seront systématiquement arrêtées après un jet d’objet sur un joueur ou un arbitre. Les clubs professionnels ont également été invités à aménager des " dispositifs de sécurité anti-projections " pour la prochaine saison alors que des sanctions plus sévères à l’encontre des responsables ont été fixées.

Les récents évènements lors du derby sévillan pousseront-ils la Liga à prendre des mesures similaires ? Peut-être pas quand on voit le niveau du débat au lendemain de ce jet de projectile.

Articles recommandés pour vous