Regions Hainaut

Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins

Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins

© © Tous droits réservés

07 sept. 2020 à 13:56Temps de lecture1 min
Par S. Mergen avec G. Woelfle

C'est une conséquence aussi inattendue qu'indésirable du confinement : les dépôts sauvages se multiplient dans plusieurs communes. La réouverture des recyparcs n'a visiblement pas arrangé les choses, du moins pas partout. 

A Châtelet, les ouvriers communaux ne savent plus où donner de la tête. Dès qu'un dépôt clandestin est trouvé, ils doivent à tout prix l'évacuer rapidement, sinon, il redémarre de plus belle. "Le déchet appelle le déchet. Si on laisse un dépôt ne serait-ce que deux jours, on est certain qu'il va doubler, voire tripler" explique Jean-Pol Simon, chef de service faisant fonction au Service Environnement de Châtelet.

Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins
Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins © Tous droits réservés

Dans un espace rempli de branchages et de végétation, Jean-Pol Simon nous montre un nouveau dépôt. "C'est un dépôt assez conséquent avec des déchets ménagers éparpillés dans la végétation. Il faut un certain temps pour évacuer ce type de dépôt". Comptez deux ou trois heures de travail.

Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins
Depuis le confinement, une "épidémie" de dépôts de déchets clandestins © Tous droits réservés

"La sensibilisation ne marche pas"

Ce manque de civisme n'est pas observé dans toutes les communes, mais en région carolo, Courcelles et Fleurus font le même constat qu'à Châtelet. Alors faut-il passer à la vitesse supérieure en termes de sanctions? 

Jusqu'à présent, à Châtelet, on privilégiait la sensibilisation, mais elle montre ses limites. "La sensibilisation ne marche pas (...) En plus de l'éducation, il faut des sanctions. La ville a fait l'acquisition de deux caméras qu'on déplace aux endroits sensibles" explique Marie-France Toussaint (PS), échevine de l'environnement à Châtelet. 

La commune a même dû supprimer deux bulles à vêtements en raison des incivilités. Des sacs de vêtements éventrés se multipliaient aux abords de ces bulles de collecte.  

Articles recommandés pour vous