Icône représentant un article video.

Pointbarre

Delphine Pointbarre : Skischam

Delphine Pointbarre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 mars 2022 à 10:47Temps de lecture5 min
Par Classic 21

Le Skischam est la honte écologique de skier malgré le réchauffement climatique. La honte de descendre les pistes tout schuss sur une neige artificielle apportée par des canons, de skier sur une bande blanche, alors que le reste de la montagne est vert limite brune.

C’est peut-être votre cas, vous êtes allés au ski à carnaval et peut-être le vôtre aussi vous qui partez à Paques. C’est mon cas je suis allé skier cette année. D’ailleurs en Autriche d’où le mouvement a démarré on ne dit plus : "je suis allé skier", on dit : "bisous de la montagne" ou "Je suis dans un beau chalet". On évite, on esquive.

En Belgique selon une étude menée par un Institut de sondage et d’études marketing, chaque année, 730.000 Belges iraient aux sports d’hiver au moins une fois par an. Ça fait un paquet de honteux ça… Faire du golf en plein désert ne serait-ce pas une pratique encore plus dommageable ? S’acheter un nouveau portable tous les deux ans aussi ? Et Pourquoi pas le tiktokshame ? Le streamshame ? Le zalandoshame ? Angoisse climatique, éco-anxiété, climato-déprimés, solastalgie, déprime verte, flight shaming (honte de prendre l’avion), kidshaming (honte d’avoir des enfants) et maintenant skishaming… C’est beaucoup de culpabilité pour un seul homme.

Les billets d’humeur de Delphine, la vision féminine du quotidien, la chronique qui vous apporte votre premier sourire du matin, le lundi à 08h45 dans Coffee on the Rocks sur Classic 21.

Sur le même sujet

Delphine Pointbarre : Les USA sont-ils encore la plus grande démocratie au monde ?

Pointbarre

Articles recommandés pour vous