RTBFPasser au contenu

Tendances Première

Dégustons une bonne bière de Noël

christmas friends toasting beer at home
16 déc. 2021 à 12:532 min
Par Christian Rousseau

Le zythologue Laurent Munster de “Mi-orge, mi-houblon" nous propose de partir à la découverte des bières de Noël.

 

Historique de la bière de Noël 

 

Déjà du temps des Vikings au Xe siècle, on brassait de la bière pendant la Jul (ouYule), période festive pendant laquelle étaient célébrés le solstice d’hiver et les dieux nordiques. 

Mais l’origine de la bière de Noël telle qu’on la connaît aujourd’hui a plutôt à voir avec des contraintes techniques. 

Pour les brasseurs du XVIIIe siècle, le mois d’octobre annonçait en effet la fin de la récolte de houblons et de céréales. Il fallait alors laisser place à de nouvelles récoles pour l’été suivant. La conservation des matières premières étant difficile à l’époque et plutôt que de gaspiller les céréales et houblons qui leur restaient sur les bras, les brasseurs ont alors eu alors la brillante idée d’utiliser le reste de leur récolte pour un dernier brassin. La bière de Noël était née mais au début on parlait alors de bière d’octobre. 

C’était une bière plus forte et plus dense que d’habitude puisque plus riche en matières premières. Elle était traditionnellement offerte aux employés et aux bons clients en guise d’étrennes.  

Par exemple, dans le Sud-Luxembourg, à Gérouville, le brasseur Gigi confectionnait durant toute l’année une bière de table et en fin d’année, il livrait les mêmes grandes bouteilles sous le nom de " spéciale ", avec une étiquette ornée d’un sapin. C’était le cadeau de la maison. 

Aujourd’hui, toutes ces contraintes de conservation et de transport ont disparu, mais cette tradition a donné lieu au commerce d’une bière de saison disponible en fin d’année, et brassée généralement durant l’été pour qu’elle soit parfaite dès octobre.   

 

C’est quoi une bière de Noël pour vous ? 

Une bière de Noël, pour beaucoup d'entre nous, c'est une bière brune avec de la cannelle et du clou de girofle ou autre épice de typée hiver. 

Ca concerne surtout les bières de Noël industrielles ou effectivement la recette tourne toujours autour d’une brune forte et épicée.

Mais une fois de plus la scène artisanale s’est dissociée de ce stéréotype et sous l’appellation bière de noël il faut surtout comprendre bière éphémère , c’est-à-dire produite une fois par an à la même période.  On parle d’ailleurs plus de bière d’hiver que de bière de Noel pour essayer d’en prolonger l’intérêt du consommateur. 

 Et donc cela peut être vraiment tout type de bière et cela ne se limite pas aux idées reçues. 

 

Nos coups de cœur

 

  • Mont Salève Bière de Noel – IPA Simcoe  (Houlbon US – fruits de la passion – abricot). Idéale à  l’apéro
  • Rulles Meilleur vœux. Brasserie créée en 2000 et qui signera le renouveau de la brasserie artisanale en province du Luxembourg ou on ne comptait que 4 brasseries en 1985 et environ 35 maintenant. Elle se mariera à merveille avec le gibier. 
  • Père Noël de la brasserie De Ranke, Blonde forte fortement amer avec réglisse et sucre Candi. Sur le fromage, par exemple un fromage Hennuyer, ça marche bien avec le Vieux Caillaux jeune, de Tourpes. 

    Avec cet accord, je conseille une salade mixte de saison, morceaux de pommes, agrémentée d'huile de noisette et d'un peu de vinaigre de cidre ou vin blanc, ça permettra de mieux "revenir" sur la Père Noël durant sa dégustation. Le tout avec du bon pain au levain. 
  • Verzet - Baby Jeus : Imperial porter 6 mois en fut de Olorosso (Cherry) ayant contenu du whisky belge + griottes grillées au BBQ. C’est le dessert à boire sur un moelleux et une petite glace pour amener un peu de fraicheur.

Articles recommandés pour vous