Déficit budgétaire: tensions en Flandre et mission de déminage pour Charles Michel

La ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) est dans le collimateur des partis flamands.

© BRUNO FAHY - BELGA

09 mars 2016 à 11:23 - mise à jour 09 mars 2016 à 11:23Temps de lecture2 min
Par RTBF

On sait maintenant avec précision combien d'argent manque au gouvernement pour respecter son budget 2016: au moins 2, 2 milliards d'euros, et jusqu’à 3,2 milliards s'il veut atteindre l'équilibre en 2018. Le ministre des Finances N-VA Johan Van Overtveldt est au centre des critiques, principalement du CD&V et de l'Open vld. La question principale est, bien sûr de savoir où trouver cet argent? La N-VA voudrait que ce soit dans la sécurité sociale, mais ses partenaires ne sont pas de cet avis. Le travail entre les cabinets a déjà commencé en attendant le conclave budgétaire qui débutera probablement, ce weekend.

Boucler le budget avant le 21 mars

Le contrôle budgétaire doit commencer fin de semaine, au retour de Turquie des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères. L'ambition est de le boucler avant le 21 mars, date du voyage d'une délégation du gouvernement en Chine.

Parmi les pistes envisageables, figurent les 350 millions d’euros que le gouvernement pourrait récupérer devant la Justice. Une plainte a été déposée par l'Etat belge au sujet d'une vaste fraude au précompte mobilier. D'après nos confrères de l’Écho, les montants détournés à récupérer se chiffreraient à un tiers de milliard.

Risque politique pour le gouvernement Michel

Pour Charles Michel, le plus important est désormais d'éviter que ces problèmes budgétaires ne dégénèrent en problèmes politiques et de réduire les tensions entre les partenaires de sa majorité.

Poussé par la N-VA, le gouvernement fédéral se voulait un modèle de gestion, d'assainissement des finances publiques. On est aujourd'hui loin du compte... Ce qui risque de raviver les rivalités entre les partis de la coalition, chacun entendant faire passer ses priorités. Ce mercredi matin, la presse flamande est très critique à propos de la N-VA et surtout de son ministre des Finances Johan Van Overtveldt.

Le ministre N-VA s'est largement planté

Tous les regards sont en effet tournés vers les nationalistes. Le ministre s'est largement planté dans ses estimations de recettes. Dès l'automne dernier, la Cour des comptes elle-même avait fait savoir que ce budget 2016 ne tenait pas la route. Le gouvernement Michel avait alors fait la sourde oreille. Et le printemps ressert les problèmes ignorés à l'automne.

Bart De Wever a déjà fait savoir qu'il était possible de faire de sérieuses coupes dans la sécurité sociale, ce que refusent le CD&V et la ministre de la Santé Open vld Maggie De Block.

Face à ces relations tendues entre partenaires flamands, c’est à un véritable travail de démineur budgétaire que va d'abord devoir s'atteler le Premier Ministre.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus