RTBFPasser au contenu

Défaite de Donald Trump: la Cour suprême des Etats-Unis se lave les mains des disputes post-électorales

Donald Trump lors d'un meeting de campagne en Georgie, le 5 décembre dernier.
09 déc. 2020 à 15:37 - mise à jour 09 déc. 2020 à 15:371 min
Par Pascal Bustamante

La Cour suprême des Etats-Unis a annoncé dans un bref communiqué qu'elle ne statuerait pas sur la demande d'un élu républicain de Pennsylvanie, Mike Kelly, de geler les opérations électorales de son Etat le temps qu'il puisse affûter ses arguments. Sa demande faisait suit au rejet de la part de la Cour suprême de son Etat de sa demande d'annulation du vote au terme que les votes par voie postale étaient illégaux.


►►► Notre dossier sur l'élection américaine


La Cour suprême des Etats-Unis, par cette annonce lapidaire, montre pour la première fois clairement qu'elle n'entend pas se mêler des disputes électorales nées de l'absence de volonté du président Trump d'admettre sa défaite au scrutin électoral présidentiel du 3 novembre dernier. 

 

Une fin de non-recevoir sans ambiguïté

La forme de la décision, reprise dans ce tweet et le fait qu'elle ne fasse pas mention de la répartition des voix des neuf juges suprêmes, pourtant majoritairement conservateurs, indique avec une grande clarté que la Cour suprême n'entend pas participer à la guérilla judiciaire que Donald Trump mène depuis l'élection sans succès à ce jour. Selon les analystes, ce refus indique un point de non-retour dans le processus judiciaire. 

La Cour Suprême a rejeté la demande du membre du Congrès républicain de Pennsylvanie destinée à empêcher la Pennsylvanie de certifier les résultats de l'élection présidentielle en faveur de Joe Biden

Loading...

Réaction présidentielle: une nouvelle plainte au Texas

Malgré l'avis de nombreux commentateurs politiques lisant la dernière décision de la Cour suprême comme l'annonce qu'elle n'entrera pas dans le dessein de Donald Trump, ce dernier, dans un tweet, a annoncé que la plainte portée par les républicains serait quant à elle couronnée de succès.

Ceci n'était pas mon affaire comme cela a été si incorrectement rapporté. L'affaire que tout le monde attend est l'affaire d'état avec le Texas et de nombreuses autres qui seront jointes. C'est très fort. TOUS LES CRITERES SONT RENCONTRES. Comment peut-on entamer une présidence alors que la grande majorité pense que l'élection a été TRUQUEE

Loading...

Donald Trump : obstinément mauvais perdant (JT du 06/12/2020)

Donald Trump : Obstinément mauvais perdant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous