RTBFPasser au contenu

Vivacité

"Deepfake" : Donald Trump parodié en train de lire un conte de Noël

"Deepfake" : Donald Trump parodié en train de lire un conte de Noël
15 déc. 2020 à 17:222 min
Par Chloé Vincent

La web série parodique américaine "Sassy Justice" a dévoilé une nouvelle vidéo en utilisant la méthode du "deepfake". Affublé d’un pull de Noël et d’un chapeau pailleté, Donald Trump est la victime de cette mise en scène montée bien entendu de toutes pièces. En pleine lecture d’un conte de Noël, le 45e président des Etats-Unis fait rondement écho à l’actualité politique américaine.

"Salut les enfants, je suis Donald Trump, votre président, et je vais vous raconter une histoire spéciale à propos d’un renne très spécial", commence dans la vidéo un faux Donald Trump qu’on croirait presque vrai. Il est en fait interprété par l’acteur britannique Peter Serafinowicz, co-créateur de la chaîne parodique au côté des Américains Trey Parker et Matt Stone, tous deux à l’origine de la célèbre série animée South Park.

Regardez plutôt.

Loading...

 

La vidéo est issue d'une websérie qui nous emmène dans le monde fictif d’un journaliste de télévision qui interagit avec des célébrités et des politiciens reconstitués grâce à la technologie des "deepfakes". Technologie consistant à contrefaire une vidéo en y insérant le visage de personnalités.


►►► A lire aussi : Le trucage fou de "Plus belle la vie" pour remplacer une actrice touchée par le coronavirus


Ici, la séquence prête à sourire aux premiers abords car tout est mis en place pour rendre les mimiques et la manière de parler du locataire de la Maison Blanche plus vrai que nature. Pourtant, le faux Donald Trump résume sous la forme d’un conte de Noël la crise politique dans laquelle sont plongés les Etats-Unis.

Les rennes Trump et Biden

Dans le récit entamé par Trump où l’ironie est de vigueur, il est question d’un renne "dont tout le monde dit qu’il est le meilleur de tous les rennes", soit lui-même, et d’un autre renne "vieux et grincheux", faisant référence à Joe Biden. Ce dernier propose alors un vote pour désigner qui sera le meilleur d’entre eux tandis que le premier renne n’en voit pas l’utilité. Tous deux vont ensuite se référer au Père Noël quant à la mise en place d'un scrutin. Le premier renne finit par céder, "à condition de promettre que rien ne soit truqué".

Ironie du sort, le récit s’achève volontairement juste avant les résultats de l'élection. Le premier renne meurt et "personne n’a plus jamais connu le bonheur, ni plus jamais fêté Noël", laissant un Donald Trump triste et dépité.

Si la technique peut parfois poser question, les "deepfakes" sont utilisés de plus en plus régulièrement à la télévision, au cinéma et même dans le monde de la musique.

Sur le même sujet

18 mars 2021 à 12:14
1 min

Articles recommandés pour vous