RTBFPasser au contenu

Le 6/8

Découvrez l'histoire d'un produit culte : l'Ambre Solaire

29 juil. 2020 à 10:31 - mise à jour 29 juil. 2020 à 10:312 min
Par VivaCité

Valérie nous propose une petite série d’été à la découverte de produits de beauté culte qu’on connaît tous mais dont on ne connaît pas toujours l’histoire.

Aujourd’hui, focus sur: l'Ambre Solaire 

Son histoire

La célèbre huile solaire voit le jour en 1935 grâce à Eugène Schueller, le patron de l'Oréal. Il est fan de voile et il attrape tout le temps des coups de soleil avant de bronzer. Aucune huile ne calme ses rougeurs. Comment se protéger et brunir sans rougir ? Il demande alors à ses laboratoires de trouver la solution et, en avril 1935, ils mettent au point une huile additionnée avec un filtre protecteur, parfumée au jasmin et présentée dans un flacon cranté pour qu’il ne glisse pas dans la main.

Le produit, baptisé "Ambre Solaire" est testé sur la Côte d'Azur en juin 1935 et connaît tout de suite le succès mais le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale va freiner son envol.

La légende prétend que l’Ambre Solaire, comme c’est une huile légèrement teintée, aurait pendant l’Occupation remplacé les collants pour les femmes et fait office de gomina pour les hommes.

Dès la libération, L’Oréal décide de surfer sur la libéralisation des mœurs et aussi sur toute l’imagerie des pin-up popularisée par les GI’s. Ils vont installer une pin-up grandeur nature en carton devant tous les magasins des bords de mer pour toucher tous les vacanciers.

Cette pin-up, qui s’appelle Suzy, qui pose en bikini et avec un grand chapeau, fait sensation. Certains fans vont même voler la Suzy en carton ! Le succès est énorme, et Suzy devient l’égérie de la marque pour des années, en symbolisant autant la libération des femmes que les joies du farniente.

Dans la foulée, Ambre Solaire va envoyer sur les plages des jeunes femmes baptisées "conseillères en beauté" pour informer le vacancier des avantages à bronzer sans brûler. Il faut se rendre compte qu’à l’époque, ce mode de communication est complètement révolutionnaire et décomplexé puisque quelques années avant, on se baignait encore en costume de bain et on fuyait le soleil !

Ce coup d’éclat visionnaire ancre définitivement le produit dans la population comme un objet indispensable pour les vacances à la plage. La crème solaire est pas chère, populaire, on la reconnaît grâce à sa couleur ambrée et à son parfum, véritable madeleine de Proust qui évoque le sable chaud, le soleil et les vacances. 

Il faut se rendre compte qu’à cette époque, le filtre protecteur est très faible (plus ou moins l'équivalent de l'indice 3 !). La recherche sur les indices et les textures ne prendra vraiment son envol que dans les années 50 et 60, avec la concurrence du spray solaire de Nivea. La protection de la peau devient un marché à part entière et dans les années 1970, la gamme va s'enrichir et se diversifier avec une gamme de 12 produits.

Aujourd’hui, La gamme Ambre Solaire fait toujours partie des produits phares du marché et est vendue sous la marque Garnier. Quant à la formule de son parfum, elle a très peu changé depuis 1935 car c’est vraiment la signature de la marque. Elle a juste été un peu modernisée pour la faire évoluer afin que le parfum corresponde aux goûts des générations actuelles.

Découvrez l'histoire d'un produit culte : l' Ambre Solaire

Articles recommandés pour vous