Regions Namur

Découvertes subaquatiques au Grognon: de la pièce romaine à ... l'alliance de Fernand

Namur : fouilles subaquatiques au Grognon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 oct. 2017 à 16:41 - mise à jour 31 oct. 2017 à 16:41Temps de lecture2 min
Par Laurent Van de Berg

Pendant deux semaines, chaque soir, la navigation sur la Sambre est interrompue à hauteur du Grognon, un site à la confluence entre la Meuse et la Sambre. Les archéologues-plongeurs de l'ULB et les scaphandriers des voies navigables de la région wallonne sont à pied d'œuvre. Il s'agit d'une fouille inédite sous la Sambre qui, visiblement, a été peu draguée. Cette recherche de l'ULB vient compléter les informations des fouilles terrestres. S'intéresser aux berges, aux cours d'eau, c'est s'intéresser à la vie des hommes : les voyages, le commerce.

Équipé d'un aspirateur géant, les plongeurs arrachent les couches sédimentaires du fond de la Sambre. Les graviers, les déchets aussi remontent à la surface mais également des traces d'activité humaine, parfois plus récente.

"Où est Fernand ? Nous avons son alliance !"

Comme l'explique Christophe Delaere, archéologue au CR-Patrimoine-ULB: "Enclencher l'aspirateur, c'est lancer la machine à voyager dans le temps". Evidemment, les archéologues cherchent ici des traces romaines ou préhistoriques. Il est vrai que le site a connu une occupation humaine en continu depuis 10 000 ans. Les couches de sédiments de la Sambre sont donc le reflet de l'histoire de la ville.

Parmi les découvertes, une alliance égarée dans la Sambre. Sur celle-ci, deux noms : Lucy et Fernand. Et surtout une date de mariage : le 28 juillet 1951. L’appel à témoins est lancé !

Lucy et Fernand - 28 juillet 1951
Lucy et Fernand - 28 juillet 1951 © Laurent Van de Berg

"Une pièce romaine, c'est bon signe ! "

Dans la nuit noire, les mines sont réjouies. Dans un tamis se trouve une pièce romaine. Il n'y a aucun doute pour les spécialistes. Il s'agit bien d'un empereur romain. Il faudra cependant faire quelques analyses supplémentaires pour la dater. Selon Christophe Delaere, c'est un bon signe : "Quand il y a des objets isolés dans les couches supérieures, plus on descend, plus on a potentiellement des niveaux sédimentaires en place."

Dans le fond de la Sambre, les pièces romaines seront nombreuses
Dans le fond de la Sambre, les pièces romaines seront nombreuses © Laurent Van de Berg

Le Grognon, ancien lieu de culte ?

Ce n'est encore qu'une hypothèse ! "En archéologie, il faut rester prudent !" explique Dominique Bosquet, archéologue et directeur des fouilles terrestres menées par la Région wallonne au Grognon. "On a fait ces dernières semaines quelques nouvelles découvertes qui changent un peu la donne dans l'interprétation qu'on a du quartier. On n'est pas confronté qu'à de l'habitat, on pourrait avoir des structures de types funéraires ou cultuels." Dans la Sambre, le nombre de pièces de l'époque romaine est d'ailleurs étonnamment élevé. Voilà sûrement une question sur laquelle les plongeurs de l'ULB et scaphandriers de la région wallonne s'attarderont.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous