RTBFPasser au contenu
Rechercher

Espace

Découverte d’un trou noir supermassif qui avale l’équivalent d’une Terre chaque seconde

16 juin 2022 à 14:16Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Des scientifiques auraient découvert le trou noir supermassif qui grandit le plus rapidement, si dense qu’il "avalerait" l’équivalent d’une Terre chaque seconde.

Les trous noirs ne sont pas tous égaux. S’ils sont toujours plus gros et plus denses qu’une étoile, il en existe des supermassifs et d'autres de taille moyenne, certains grandissent doucement, d’autres vite, certains fusionnent, d’autres se déplacent dans l’espace.

Les scientifiques se passionnent pour ces objets et découvrent régulièrement des informations nouvelles ou même arrivent à les prendre en photo. A ce propos, avez-vous vu la dernière image prise de notre trou noir, celui qui trône au milieu de la Voie Lactée ?

Récemment, SMSS J114447.77-430859.3 (J1144 en abrégé) a été découvert par Adrian Lucy, doctorant à l’Université de Columbia, aux États-Unis. De plus, des chercheurs de l’Université nationale australienne (ANU) et leur équipe ont découvert que le trou noir avait la croissance la plus rapide des 9 derniers milliards d’années, raconte Phys Org.

Un Gargantua de l’espace

Publié dans l’Astronomical Society of Australia, Chris Onken, astrophysicien à l’ANU, explique comment ils ont pu déterminer la vitesse à laquelle un trou noir se développe : en mesurant sa brillance (ou sa luminosité). "Alors que de plus en plus d’objets tombent dans le trou noir, ce matériau – comme une balle qui dévale la colline – augmente la vitesse et il y a beaucoup de friction dans le gaz tombant dans le trou noir. Le gaz devient alors très chaud et brille jusqu’à, dans ce cas, plus de la moitié de l’univers. Ce trou noir mange l’équivalent de 80 de nos soleils chaque année, ou une Terre chaque seconde", explique-t-il dans Cosmos Magazine. Cette lumière a quand même mis 7 milliards d’années pour atteindre la Terre.

Ce trou noir qui a donc environ 7 milliards d’années est celui qui grandit le plus vite en comparaison avec tous les autres trous noirs étudiés par l’équipe, jusqu’à il y a 9 milliards d’années. L’équipe ne sait cependant pas encore avec certitude ce qui le rend si brillant, ils penchent pour l’instant sur la collision de deux grandes galaxies, donnant soudainement suffisamment de "nourriture" au trou noir pour qu’il grandisse si rapidement. "Si vous regardez ces systèmes beaucoup plus tôt dans l’histoire de l’univers, c’est à ce moment-là qu’il y a eu beaucoup plus de fusions entre galaxies", continue Chris Onken.

Déjà immortalisé en 1901

L’équipe s’est aussi basée dans son analyse sur d’anciennes observations, des photos qui ont capturé J1144 sans s’en rendre compte et qui datent de 1901. La luminosité du trou noir est pratiquement la même donc ce phénomène d’agrandissement démesuré du trou noir est un processus "long". "C’était vraiment très amusant de regarder des plaques photographiques de 1901 qui ont des images de ce trou très noir à peu près aussi brillantes que nous le voyons maintenant. […] C’était amusant d’intégrer cet aspect historique à cette recherche de pointe", se rappelle Chris Onken.

L’équipe va encore étudier le trou noir à l’ultraviolet en sortant de l’atmosphère terrestre afin d’en apprendre plus sur les régions proches du trou noir. De plus, en utilisant des télescopes au Chili (ou l’observation de l’espace est plus aisée), Chris Onken pense qu’il est possible de voir la rotation du gaz autour du trou noir.

Sur le même sujet

Pour la première fois, un trou noir "dormant" est découvert hors de notre galaxie, en orbite autour d’une étoile bleue

Espace

Nouvelle image d’un reste de fusée qui tombe dans l’atmosphère

Espace

Articles recommandés pour vous