RTBFPasser au contenu
Rechercher

Dernières découvertes

Découverte de l’Endurance, l’une des épaves les plus célèbres au monde, au large de l’Antarctique

Découverte de l’Endurance, l’une des épaves les plus célèbres au monde, au large de l’Antarctique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’Endurance, le navire de l’explorateur britannique Ernest Shackleton, bloqué dans les glaces en 1915 au large de l’Antarctique.
L’Endurance, le navire de l’explorateur britannique Ernest Shackleton, bloqué dans les glaces en 1915 au large de l’Antarctique. Getty Images

L’épave de l’Endurance, le navire de l’explorateur britannique Ernest Shackleton brisé par les glaces en 1915 au large de l’Antarctique, a été découvert dans la mer de Wedell par 3000 mètres de fond. 

L'Antarctique avait probablement été découvert au début du VIIe siècle par les Maoris, peuple de navigateurs polynésiens. Terre de découvertes diverses, on continue aujourd'hui d'arpenter cet espace désolé à la recherche d'inattendus. Souvenez-vous de la découverte d'un whisky vieux de cent ans en Antarctique ou encore de cet homme qui a retrouvé son portefeuille perdu lors d'une mission sur le continent froid il y a 53 ans !

Aujourd'hui, c'est l'épave d'un navire mythique que l'on retrouve. "Nous sommes très émus d’avoir localisé et capturé des images de l’Endurance", a affirmé Mensun Bound, directeur de l’expédition d’exploration organisée par le Falklands Maritime Heritage Trust.

"C’est de loin la plus belle épave de bois que j’ai jamais vue. Elle se tient droite, très fière sur le fond marin, intacte, dans un fantastique état de préservation", a ajouté l’explorateur. "On peut même lire son nom Endurance inscrit en arc de cercle sur la poupe", s’est-il réjoui. L’épave a été découverte à environ six kilomètres du site du naufrage, ont précisé ses découvreurs.

L’expédition de recherche – comptant une centaine de personnes – avait quitté le Cap le 5 février à bord d’un brise-glace sud-africain, en espérant retrouver l’épave avant la fin de l’été austral.

Prisonnier de la mer de Wedell

L’Endurance avait quitté l’île britannique de Géorgie du Sud, dans l’Atlantique Sud fin 1914 pour emmener l’expédition Imperial Trans-Antarctic, dirigée par Shackleton, tenter la première traversée du continent antarctique, de la mer de Weddell jusqu’à la mer de Roos, via le pôle Sud.

Mais en janvier 1915, le navire se retrouve pris par les glaces de la mer de Weddell, près de la barrière de glace de Larsen. Emprisonné pendant des mois, le trois-mâts goélette de 44 mètres est lentement brisé par la glace et coule en novembre 1915, par 3000 m de profondeur.

L’expédition est devenue légendaire en raison des conditions de survie de l’équipage qui a campé durant des mois sur la banquise avant qu’elle ne se rompe, puis rejoint en canot et trouvé refuge sur l’inhospitalière et glacée île de l’Eléphant, face à la péninsule Antarctique. Mais aussi en raison l’audacieux périple de Shackleton parti dans un canot de l’Endurance avec quelques compagnons chercher des secours jusqu’en Géorgie du Sud et qui reviendra sauver tout son équipage.

L’expédition Endurance22 a utilisé des technologies de pointe, et notamment deux drones sous-marins pour explorer la zone, décrite par Shackleton lui-même comme "la pire portion de la pire mer du monde" en raison de ses conditions glaciaires.

Sur le même sujet

Le trésor des Goonies bientôt retrouvé ? Des archéologues sont sur la trace de l’épave qui a inspiré le film culte

Patrimoine

Au large des Philippines, l'épave de bateau la plus profonde jamais localisée vient d'être découverte

Monde Asie

Articles recommandés pour vous