RTBFPasser au contenu

Tarmac

"Déconnecté", le bluffant premier court métrage de science fiction d'un jeune belge

Capture d'écran Youtube
11 janv. 2022 à 14:422 min
Par Guillaume Guilbert

Allez vite sur Youtube pour mater "Déconnecté" ! Ce très bon court métrage de science-fiction interpelle le spectateur sur l'importance accordée à l'image que l'on reflète. Et en plus, c'est réalisé par un jeune belge autodidacte.

On a tous un profil virtuel sur les réseaux sociaux, mais que se passerait-il si nos avatars ressemblaient vraiment à des humains, et si on pouvait carrément entrer dans leur corps et évoluer dans un monde virtuel ? C’est la question que pose le scénario de "Déconnecté", le premier court métrage de Vidal Alexe. C’est de la science-fiction, mais en montrant l’absurdité du système de likes et des normes de beauté, il nous fait réfléchir sur notre propre monde actuel.

Le pitch

Le film raconte l’histoire de Jimmy, un jeune homme pas très bien dans sa peau qui est complètement accro à une application sur laquelle il peaufine son avatar au physique parfait. En enfilant des lunettes, il se retrouve plongé dans un monde virtuel dans la peau d’un beau gosse. L’appli prévoit un compteur de likes pour chacun des utilisateurs : lorsqu’ils se croisent dans le monde virtuel, ils peuvent discuter et, s’ils le désirent, se liker. Jimmy passe tellement de temps dans ce monde qu’il approche du grade ultime : les 10.000 likes. Mais un jour, ses certitudes s’écroulent lorsqu’il tombe sur Emma. Elle est nouvelle sur l’appli et lui propose de le voir dans la vraie vie.

La toute-puissance de l’apparence

"Moi-même, je n’ai pas confiance en moi, et donc c’est pour ça que j’ai créé un personnage qui n’avait pas confiance en lui", raconte le réalisateur Vidal Alexe. Il touche là au cœur même du message du film : "S’accepter soi-même permet d’être accepté par les autres".

En nous plongeant dans un futur qui ne semble pas si lointain, il parvient à nous tenir en haleine en jouant (de manière exagérée bien sûr) avec les codes qui dirigent déjà nos comportements actuels sur les réseaux sociaux : la toute-puissance accordée à l’apparence, le système de likes, et même le concept de société parallèle dans un monde virtuel. Si on regarde l’engouement autour du métaverse et les énormes investissements qui y sont placés, on n’est plus très loin du scénario de "Déconnecté" : un monde virtuel dans lequel tu peux créer ton avatar, interagir, assister à des concerts,… Le film pose également la question du droit à la déconnexion : peut-on encore vivre une vie sociale  "normale" sans être ultra connecté ? 

Une première réussie

Ce court métrage de 14 minutes est le résultat d’un an et demi de travail pour le jeune réalisateur Vidal Alexe. Après avoir été diplômé en publicité à l’IHECS en plein confinement, il s’est lancé dans ce projet un peu fou : "J’étais complètement perdu et je me suis lancé un défi pour lequel je n’avais ni les compétences, ni l’expérience, ni l’argent : réaliser un court métrage de science-fiction", raconte Vidal sur son Instagram. Le jeune diplômé actif sur TikTok s'est donc lancé dans l'aventure à la débrouille.

Pourtant, quand on voit le résultat, difficile de percevoir cet "amateurisme" pour un œil non averti. Que ce soit l’image, la lumière, les décors, les costumes ou le jeu d’acteur, tout est soigné. Le spectateur est réellement plongé dans ce monde du futur, où les gens se déplacent dans la rue en combinaison protectrice et où la vie virtuelle a pris le pas sur la vraie vie.

Bref, si t'as envie de voir un bon petit film, de sourire et de réfléchir un peu en même temps, on te conseille vivement d'aller checker "Déconnecté".

Loading...

Sur le même sujet

13 avr. 2022 à 12:38
2 min

Articles recommandés pour vous