Décès suspect d'un enfant dans un centre d'asile: le gouvernement qualifie les faits de "dramatiques"

Décès suspect d'un enfant dans un centre d'asile: le gouvernement qualifie les faits de "dramatiques"

© © Tous droits réservés

24 avr. 2019 à 21:22Temps de lecture1 min
Par Belga

La ministre de l'Asile et de la Migration Maggie De Block était abasourdie, mercredi soir, après avoir appris le décès suspect d'un enfant de neuf ans dans le centre d'asile de Broechem (Ranst). Le Premier ministre Charles Michel a présenté ses condoléances sur Twitter.

"Je souhaite témoigner mes sincères condoléances suite au décès tragique d'un enfant. Une enquête se déroulera de manière transparente et indépendante. Les coupables doivent être punis", a réagi Charles Michel, ajoutant qu'il apporte son soutien au personnel de Fedasil.

Loading...

"Ce qui est arrivé est dramatique", a déclaré la ministre Maggie De Block dans un communiqué. "Il n'y a pas de mots pour cela." La ministre a ajouté que l'enquête était dans les mains de la police et de la Justice et qu'elle espérait que les circonstances du drame seront rapidement éclaircies. "Les coupables seront punis", a-t-elle clamé.

"Je suis la situation de près en collaboration avec Fedasil (l'agence responsable de l'accueil des réfugiés) et nous nous occupons de l'accompagnement de la mère et de la famille. Perdre un enfant pour une mère, et de cette manière, est la pire des choses".

Les collaborateurs du centre sont très choqués par les évènements, selon la ministre.