RTBFPasser au contenu

Littérature

Décès du pape de la critique littéraire allemande, Marcel Reich-Ranicki

Marcel Reich-Ranicki
18 sept. 2013 à 15:571 min
Par ved

Au printemps, Reich-Ranicki, qui a longtemps été la voix la plus influente pour les belles-lettres allemandes, avait annoncé publiquement souffrir d'un cancer de la prostate.

Né en 1920 en Pologne, d'un père juif polonais et d'une mère juive allemande, Marcel Reich passe son adolescence à Berlin, où il se prend de passion pour la littérature et le théâtre.

En 1938, on lui refuse son inscription à l'Université de Berlin parce qu'il est juif, et il est expulsé vers la Pologne, où il connaît l'enfer du ghetto de Varsovie. Mais il échappe à la déportation vers les camps de la mort en fuyant en 1943 en compagnie de sa femme Tosia.

Autodidacte mais doté d'une immense culture, il revient s'installer définitivement en Allemagne de l'Ouest en 1958 et devient critique littéraire, d'abord au sein du prestigieux hebdomadaire Die Zeit (1960-1973), puis à la tête du service littéraire du quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung de 1973 à 1998.

Il animera aussi pendant 13 ans, de 1988 à 2001 une émission télévisé extrêmement populaire, le "Quartet Littéraire" où furent discutés plus de 400 livres.

Ses avis très tranchés - et au goût de certains bien trop conservateurs - sur la littérature, faisaient trembler écrivains et éditeurs, dont il pouvait grandement influencer le succès ou l'échec.


Belga

Articles recommandés pour vous