RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du Rock

Décès de l’artiste blues et soul Syl Johnson

Syl Johnson
07 févr. 2022 à 09:07Temps de lecture1 min
Par Classic 21

Syl Johnson, figure connue de la scène rythm & blues des années 60 et 70 est décédé à l’âge de 85 ans, moins d’une semaine après son frère, Jimmy Johnson, une autre icône de la musique blues, mort quant à lui à l’âge de 93 ans.

Sa famille a confirmé son décès au magazine Pitchfork, bien qu’on ne connaît pas encore les causes exactes de sa disparition.

"C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons le décès de cette légende du Hall of Fame Soul & Blues, Syl Johnson (né Sylvester Thompson à Holly Springs, MS). C’était un père, un frère, un grand-père, arrière-grand-père, oncle, ami et artiste qui a vécu sa vie en tant que chanteur, musicien, entrepreneur, qui aimait la musique noire".

"Il nous manquera énormément. Sa musique et son héritage resteront à jamais dans nos mémoires. Il aimait ses fans du monde entier. Ce passionné de musique, cette icône de Chicago, Syl Johnson, a vécu sa vie sans réserve."

Syl Johnson est notamment connu pour avoir joué et chanté avec d’autres figures emblématiques telles que Howlin’Wolf, Junior Wells et Jimmy Reed, avec qui il a enregistré un album en 1959.

Il a ensuite connu plusieurs succès en solo avec les titres "Teardrop", "Come On Sock It To Me" et "Different Strokes".

Loading...

Et son plus grand hit s’intitule "Is It Because I’m Black" :

Loading...

Jimmy Johnson, son frère, a quant à lui joué avec des artistes tels que BB King, George Benson et Buddy Guy. Dans une interview, il avait confié : "Ma musique m’a emmené partout dans le monde. J’ai eu le plaisir de jouer avec les plus grands musiciens de tous les temps : BB King, Albert King, Freddie King, Buddy Guy, Otis Rush et Magic Sam, pour n’en citer que quelques-uns. Ils m’ont tous beaucoup influencé. Il m’est impossible de décrire à quel point ils ont compté pour moi."

Parmi ses titres les plus connus : “Tobacco Road,” “Bar Room Preacher,” et “Johnson’s Whacks”.

Loading...

Sur le même sujet

La scène blues belge en deuil : décès de Tiny Legs Tim

Journal du Rock

Décès d’Ivan Reitman, réalisateur de "Ghostbusters"

Cinéma

Articles recommandés pour vous