Regions

Décès d'un ouvrier sur un chantier à Bruxelles: l'échafaudage était défectueux

© Tous droits réservés

11 mars 2022 à 15:46Temps de lecture1 min
Par Belga

Le 30e étage du chantier de l'ancien hôtel Sheraton, place Rogier à Saint-Josse-ten-Noode, où est survenu un accident mortel le 7 mars dernier, est toujours sous scellés judiciaires depuis les faits, sur ordre de l'auditorat du travail de Bruxelles, a indiqué ce dernier vendredi. "Les premières constatations effectuées sur place le jour de l'accident ont fait apparaître des soucis au niveau de l'échafaudage", a précisé l'autorité judiciaire.

Un ouvrier est décédé, le 7 mars dernier vers 15h00, à la suite d'une chute du 30e étage d'un bâtiment en chantier, situé place Rogier à Saint-Josse-ten-Noode. Il est tombé sur une plateforme située au 3e étage. Les services de secours, à leur arrivée sur place, n'ont pu que constater le décès de la victime.

L'enquête a été confiée à l'auditorat du travail de Bruxelles, qui s'est rendu sur les lieux. Celui-ci a ordonné la mise sous scellés partielle du chantier, les premières constatations effectuées sur place ayant fait apparaître "des soucis au niveau de l'échafaudage", selon l'auditorat.

Ce dernier a demandé à l'inspection sociale spécialisée, le Contrôle du bien-être (CBE), de déterminer les mesures à prendre par les sociétés actives sur le chantier préalablement à la levée de l'interdiction. Mais cinq jours après l'accident, le chantier est toujours sous scellés.

"L'auditorat tient à rappeler qu'il est essentiel que la sécurité des travailleurs soit au cœur des préoccupations des sociétés actives sur les chantiers. Il tient également à rappeler qu'il applique une politique de tolérance zéro en matière de sécurité. Les intervenants qui ne prêtent pas l'attention voulue à la sécurité doivent s'attendre à des interdictions de chantier et à des mises sous scellés", a communiqué l'auditorat du travail de Bruxelles, vendredi.

"De même, si les éléments du dossier le justifient, ces intervenants doivent s'attendre à des poursuites en correctionnelle", a-t-il ajouté.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous