RTBFPasser au contenu

Décès d’un étudiant après un baptême : un des avocats de la défense dépose une demande de récusation

Décès d’un étudiant après un baptême : un des avocats de la défense dépose une demande de récusation
07 juin 2021 à 15:272 min
Par Belga

L’avocat de l’un des 18 prévenus dans l’affaire du cercle estudiantin Reuzegom a déposé une requête en récusation car il estime que le juge est partial. D’après l’avocat Sven Mary, qui représente la famille de la victime, il s’agit d’une nouvelle manœuvre dilatoire et d’un coup dur pour la partie civile.

Cette demande de récusation aurait été déposée car le juge a demandé vendredi à son greffier d’informer les 35 avocats que l’affaire était prête à être entendue dès lundi. Un des avocats, Me Van Cauter, avait pourtant demandé des devoirs d’enquête complémentaires mais ça lui a été refusé. Il a donc déposé une demande de récusation.

Manœuvre dilatoire

Selon l’avocat Sven Mary, qui représente dans cette affaire la famille de la victime Sanda Dia, il s’agit simplement d’une manœuvre dilatoire dans l’optique de repousser l’affaire après les vacances judiciaires. "Ni moi, ni mes collègues, n’avons eu l’honneur de recevoir une copie de la demande de récusation. Le juge doit maintenant y répondre dans un certain délai.

Pas un mot n’a été dit à ce sujet en chambre du conseil. Je suppose que cette requête a à voir avec le fait que le greffier a appelé tous les avocats vendredi pour dire que l’affaire allait commencer à être traitée. Si c’est un motif de récusation valable, alors beaucoup de demandes de récusation risquent encore d’arriver dans les semaines qui suivent", s’est-il offusqué.

"Je prends la parole à sa place car M. Dia ne veut rien dire de mal. Aujourd’hui, deux ans et sept mois se sont passés depuis la mort de Sanda Dia. Aujourd’hui, il s’agissait d’un premier pas vers la justice. Je ne dois quand même pas vous expliquer ce que signifie la perte d’une fille ou d’un fils, d’un frère ou d’un gendre. Il ne veut pas réagir car il est en colère", a rapporté Me Mary. .

À la sortie du tribunal, l’avocat Van Cauter n’a pour sa part pas souhaité faire de commentaire.

Prochaine audience le 28 juin

La chambre du conseil de Hasselt devait se pencher ce lundi sur l’affaire du cercle estudiantin Reuzegom. La juridiction se réunira à nouveau le 28 juin. Le juge devra alors indiquer s’il rejette ou accepte la demande de récusation émise par l’avocat.

Les 18 personnes impliquées dans un rituel de baptême fatal pour le jeune Sanda Dia pourraient être poursuivies en correctionnelle pour homicide involontaire, administration volontaire de substances nuisibles ayant entraîné la mort, traitement dégradant et négligence coupable.

Le 5 décembre 2018, le club estudiantin avait prévu une épreuve de baptême à laquelle ont pris part Sanda Dia, 20 ans, et deux autres bleus. L’activité avait débuté à Louvain et s’était poursuivie dans un chalet à Vorselaar (province d’Anvers). L’état de santé du jeune homme s’était nettement dégradé après avoir ingurgité de l’alcool et de l’huile de poisson. La victime, originaire d’Edegem (province d’Anvers), était décédée le 7 décembre 2018 à l’hôpital. Il souffrait d’hypothermie et plusieurs de ses organes étaient endommagés.

Reuzegom 2018 / Étudiant décédé une tournure raciste ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous