RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

De terre et de ciel, une exposition monographique d'Anto Carte au BAM

Anto Carte, Les Aveugles

Le BAM, Musée des Beaux-Arts de Mons, présente une exposition monographique consacrée à Anto Carte, un peintre montois qui œuvre durant la première moitié du vingtième siècle et jouit d’une reconnaissance internationale.

Né en 1886, il fréquente les académies de Mons et de Bruxelles. Il suit les cours de Constant Montald, Emile Fabry et Jean Delville et s’inscrit dans le sillage de ces peintres symbolistes. Une bourse lui permet de se rendre à Paris en 1912-1913. Il y rencontre Emile Verhaeren, l’auteur du poème Le passeur d’eau qui lui inspire une œuvre iconique, L’Effort. Dans la capitale française, il découvre aussi l’œuvre de Pierre Puvis de Chavannes et de Maurice Denis. En 1925, autre date importante, Anto Carte se rend aux Etats-Unis et expose à Pittsburgh. Il meurt en 1954.

Symboliste et Expressionniste

Au début du vingtième siècle, une frontière existe en Belgique dans les expressions picturales. La Flandre cultive le symbolisme et l’expressionnisme avec l’Ecole de Laethem-Saint-Martin. Bruxelles et la Wallonie s’illustrent dans le surréalisme. Anto Carte, artiste montois, vient rebattre les cartes. Il fonde en 1928 le groupe Nervia dont les productions pourraient s’apparenter aux créations de l’expressionnisme flamand. L’œuvre d’Anto Carte fait penser à celle du Flamand Gustave van de Woestijne.

L'humain au centre

L’humain est au centre de l’œuvre d’Anto Carte. Des personnages mythologiques ou imaginaires apparaissent à l’aube de sa carrière. Des paysans et des mineurs rejoignent un groupe d’aveugles inspiré de la célèbre parabole mise en image par Brueghel. Le voyage en Toscane en 1925 parfait la technique de cet orfèvre de la peinture puisant aux sources de la Renaissance italienne.

Anto Carte, Parce Domine, 1920
Anto Carte, Parce Domine, fragment 1
Anto Carte, Parce Domine, fragment 2
Anto Carte, Parce Domine, fragment 3
Anto Carte, L'effort
+4

Transcendance et immanence

Anto Carte. De terre et de ciel rassemble quatre-vingts œuvres qui par leurs inspirations allient la transcendance à l’immanence. L’annonciation, la mère et l’enfant, la crucifixion et la déploration sont ancrées dans sa terre familière. Les personnages bibliques prennent les traits des mineurs du Borinage. Les sujets religieux scandent le parcours de l’exposition dont la scénographie offre des stations de méditation, voire de recueillement face aux œuvres les plus poignantes de ce maître wallon.

Denis Laoureux, commissaire de l’exposition, est au micro de Pascal Goffaux.

Anto Carte, De terre et de ciel, au BAM

L'œuvres allie la transcendance et l’immanence.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

27 mai 2022 à 09:12
2 min
21 mars 2022 à 13:08
3 min

Articles recommandés pour vous