RTBFPasser au contenu
Rechercher

Championnats Européens

De Rio à Munich : le chemin parsemé d'or de Nafi Thiam

Nafissatou Thiam à l'issue du 800m aux championnats européens de Munich ce 18 août.
19 juil. 2022 à 11:31 - mise à jour 19 août 2022 à 08:58Temps de lecture4 min
Par Quentin Weckhuysen avec Thomas Demazy

Elle a ajouté une nouvelle ligne dorée à son palmarès. Et quel résultat ! Avec sa deuxième couronne européenne décrochée ce jeudi à Munich, Nafissatou Thiam a encore un peu plus renforcé son statut de légende de l'athlétisme belge. Un palmarès qu'elle avait commencé à écrire en 2016. Six ans plus tard, la Namuroise peut se targuer d'avoir notamment deux titres olympiques, deux titres mondiaux, deux titres européens, et un total de points permettant de côtoyer les meilleures de l'histoires de l'heptathlon. Retour sur les six travaux dorés de cette incroyable athlète. 

Rio, l'éclosion d'une pépite

À l'été 2016, une jeune promesse de l'athlétisme mondial débarque au Brésil sans avoir l'étiquette de favorite. Avec une médaille de bronze européenne glanée en 2014 à Zurich, Nafi connaîtra son réel avènement sur le devant le scène à Rio, dans la plus prestigieuse des compétitions d'athlétisme : les Jeux Olympiques. Durant deux jours, la jeune athlète de 21 ans survole et performe à un niveau hallucinant.

Rio sera le théâtre du lieu où elle battra cinq records personnels (100m haies, hauteur, longueur, javelot et 800m) avec un nouveau record de Belgique du total de points d'un heptathlon. Et ce malgré quelques frayeurs, comme un faux-départ sur la première épreuve, des douleurs persistantes au coude et un essai raté à la longueur. Cela provoquera les premières larmes de joie sur un podium, médaille d'or olympique autour du cou.

Médaille d'or - Heptathlon : Nafissatou Thiam

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Götzis : un peu plus dans l'Histoire

Huit mois après son premier titre olympique et un nouveau statut de star de l'athlétisme à assumer, Nafi va confirmer sa performance de Rio en 2016. Avec un premier événement avant l'été : le prestigieux heptathlon de Götzis. En Autriche, la médaillée d'or des Jeux remporte l'heptathlon au terme d'une compétition parfaite.

L'athlète du RFC Liège bat encore son record personnel au 100m haies (13.34) ainsi que sur 200m (24.40). Ajoutez à cela un record de Belgique au javelot (59m32) et un saut en hauteur phénoménal à 1,98m, et vous obtenez un score fou : 7013 points. Un nouveau record de points pour la Namuroise pour devenir la 4ème femme à dépasser la barre des 7.000 points dans un heptathlon.

Une épatante Thiam s'impose à Götzis et entre dans l'histoire de l'heptathlon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un titre mondial historique pour la Belgique

Nafi Thiam débarque à Londres, à l'été 2017, un peu plus de 2 mois après son heptathlon record de Götzis. La confiance emmagasinée, la Belge répond aux attentes et assume son statut en performant dans toutes les disciplines. Une pression qu'elle a dû gérer entre le stress et la fatigue des longues journées de championnat. "Cette compétition a été très dure. Je n'en ai jamais connu d'aussi compliquée mentalement", avouait-elle à l'issue de la dernière épreuve.

Malgré cela, Thiam a assuré et s'est offert son premier titre mondial. Une première médaille d'or pour la Belgique dans un championnat du monde. Nafi plane sur le toit du monde à seulement 22 ans et un an après son titre olympique. 

Nafissatou Thiam sacrée Championne du Monde de l'heptathlon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'Euro et une médaille d'argent mondiale avant le Covid

Après son année 2017 riche d'un titre mondial et de son record à Götzis, Nafi réalisera le triplé à Berlin, à l'été 2018, en devant championne d'Europe. Avec trois médailles d'or dans les trois championnats les plus prestigieux, la Namuroise se lance à la conquête de nouveaux objectifs. Elle manquera toutefois la prolongation de son titre mondial, en 2019 à Doha. La Britannique Katarina Johnson-Thompson décroche l'or et oblige la Belge à se contenter d'un titre de vice-championne du monde.

Tokyo : un 2e titre olympique au bout de l'effort

Nafi bousculée. Qu'importe. Elle rebondira à Tokyo, l'été dernier, en allant chercher un deuxième titre olympique sur l'heptathlon. Une médaille d'or compliquée tant la pression sur ses épaules était forte. Les larmes coulent, au moment de se présenter à notre micro. Des larmes de... soulagement. "Ca a été deux années difficiles, avec beaucoup de hauts et de bas. J'ai eu des problèmes physiques et mentalement j’étais pas toujours au bon endroit non plus", reconnaissait-elle avec les yeux humides et le regard dans le vide

Ce deuxième titre olympique, Nafi a été le chercher avec les tripes. Sa première journée n'affiche pas des performances exceptionnelles et elle la termine en troisième position derrière Anouk Vetter et Noor Vidts. L'athlète du RFC sera perturbée le lendemain, lors des épreuves de la longueur et du javelot, par l'absence de son coach Roger Lespagnard, positif à un test salivaire au Covid-19. Malgré cela, Nafi répond présent alors que Vetter et Vidts, moins habituées à ce genre de pression, ne parviennent à confirmer leurs performances de la veille. 

Avec cette deuxième médaille d'or olympique, la Namuroise renforce encore sa légende. Elle devient, au passage, la première sportive belge à prolonger son titre aux JO.

Athlétisme : Revivez l'heptathlon complet de la championne olympique, Nafissatou Thiam

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Eugene : la confirmation mondiale

Le chapitre suivant est encore bien frais dans les mémoires. En juillet dernier, à Eugene, Nafi Thiam a récupéré son titre mondial, laissé à KJT en 2019. La Namuroise décroche sa deuxième médaille d'or après celle de Londres en 2017. Un titre qu'elle a dû aller chercher, elle qui a été poussée dans ses retranchements par la Néerlandaise Anouk Vetter, auteure de deux records personnels (poids et longueur) et d'un impressionnant lancer au javelot (58,29m). 

La double championne olympique, deuxième au moment d'aborder le 800m, réalise la meilleure course de sa carrière pour décrocher un deuxième record après celui au 100m haies. Alors qu'elle devait reprendre 1,4 secondes à Vetter, Thiam la devance de 12 secondes pour décrocher les lauriers mondiaux. Encore une fois ! Une double couronne mondiale après deux couronnes olympiques.

Heptathlon : Victoire de Nafissatou Thiam

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Munich : Nafi l'insatiable

Aux Championnats européens, Nafi aura rarement tremblé. À l'issue d'une excellente première journée, la Belge comptait déjà 200 points d'avance sur Noor Vidts, sa compatriote et plus proche concurrente. Avec sept points d'avance sur les bases de son record personnel de 7.013 points à Götzis en 2017, tous les rêves étaient même permis pour Nafi. 

La deuxième journée aura été plus compliquée. Sur la longueur, le saut à 6.08m de la Namuroise est son moins bon depuis 2013. Au javelot, Nafi assure, avec un deuxième lancer à 48.89m, mais reste bien loin de son jet référence à 59,32m établi à Götzis. Suffisant pour aborder le 800m en pole position, avec 5.776 points, à distance confortable de la Suissesse Kälin (5.604 pts).

Ce 800m, Thiam le gère avec maturité, passant la ligne d'arrivée en 2:17.95 pour s'assurer une... huitième médaille d'or en grande compétition. Les mains sur les genoux, la Belge est la seule à ne pas s'écrouler sur la piste du stade olympique de Munich une fois la ligne franchie. Pourtant, elle l'assure, elle est épuisée"Si mon corps pouvait parler, il m’insulterait".

Place au repos maintenant pour Nafi, devenue encore un peu plus une légende de l'athlétisme. Que ce soit au niveau belge ou international. Pour notre plus grand bonheur.

Heptathlon : Médaille d'Or pour Nafissatou Thiam. Noor Vidts 4e

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Insolite : deux gagnantes pour l’heptathlon de Talence… à égalité !

Athlétisme

Articles recommandés pour vous