RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

De mauvaise humeur ? Voici notre recette magique !

De mauvaise humeur ? Voici notre recette magique !

Et si la joie de vivre commençait dans l’assiette ? C’est prouvé, certains aliments agissent sur notre cerveau et influencent nos humeurs. Voici donc quelques recettes du bonheur, données par Véronique Liesse, nutritionniste diététicienne et chroniqueuse "food" pour "La Grande Forme".

Bien manger pour être de bonne humeur, est-ce possible ? Selon Véronique Liesse, oui. Il existe bel et bien certains aliments pour être de meilleure humeur. "Ce que nous mangeons influence notre humeur et même de façon considérable." explique Véronique Liesse. Plusieurs études démontrent que de façon générale, avoir une alimentation de type occidental – à savoir, comportant plutôt des aliments industriels, beaucoup de viande et peu de végétaux - augmente le risque de dépression. Au contraire, avoir une alimentation de type méditerranéenne réduit ce risque.

Comment explique-t-on ce phénomène ?

Pour de multiples raisons, notre corps (et en particulier les neurones) peut subir une/des inflammation.s. Les inflammations peuvent faire dysfonctionner les neurotransmetteurs, et notamment la sérotonine, qui nous permet d’être de bonne humeur. Pour être heureux, il faut manger des nutriments anti-inflammatoires.


►►► À lire aussi : Manger à sa guise sans culpabilité, le défi nutrition de l’année ?


Les neurotransmetteurs sont des messagers, qui permettent la transmission de messages entre les neurones. La sérotonine (ndlr = le neurotransmetteur le plus important dans l’humeur), est fabriquée à partir de tryptophane (un acide aminé). Ce qui signifie que l’on doit également manger du tryptophane, qu’on va retrouver dans les protéines. Et enfin, pour faciliter la production de sérotonine dans le cerveau, il faut également des glucides. Autrement dit, c’est l’équilibre de l’assiette qui prime.

Donc si on résume, pour être heureux et de bonne humeur, que faut-il manger ?

  • Des oméga-3. En particulier, ceux du poisson gras comme la sardine, le hareng, le maquereau et/ou le saumon. L’idéal est d’en mettre au menu deux fois par semaine.
  • Presque toutes les épices, mais certaines encore plus, comme le curcuma. Il ne faut pas hésiter avec les quantités.
  • Tous les antioxydants que l’on va trouver en quantité importante dans les fruits et légumes. D’ailleurs, passer de deux portions et demie à huit portions rend plus heureux. Les bienfaits se ressentent plus rapidement sur l’humeur, que sur la santé physique. Il semble que l’on puisse surtout attribuer ça aux caroténoïdes, dont le bêtacarotène. Donc il faut mettre au menu des légumes colorés, tout ce qui est orange, mais aussi jaune, rouge.

La Grande Forme

De mauvaise humeur ? Voici notre recette magique !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

  • Des glucides complexes : des légumes, du quinoa, des lentilles, du riz basmati complet. Des aliments non transformés, non raffinés, et surtout d’origine végétale.
  • Un goûter qui apporte du tryptophane, mais aussi des bons glucides comme : des noix de cajou, un fruit, un yaourt et pourquoi pas un petit carré de chocolat.
  • Sept à huit portions de fruits et légumes par jour, à savoir environ 600 g en tout, ce qui correspond à 2-3 portions de fruits, une bonne portion de légumes cuits d’environ 250g, et un potage ou une belle portion de crudités en variant bien les couleurs.
  • Avoir une alimentation très anti-inflammatoire, donc mettre plein d’épices au menu, ainsi que du thé vert, et des aliments bien complets pour bichonner son microbiote.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h30 en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Sur le même sujet

10 mars 2022 à 13:00
1 min
25 oct. 2021 à 15:25
2 min

Articles recommandés pour vous