RTBFPasser au contenu
Rechercher

Entrez sans frapper

De Lady Gaga à Shutter Island : comment la pop culture traite la santé mentale

"Pop et Psy : Comment la pop culture nous aide à comprendre les troubles psychiques" de Jean-Victor Blanc

Entrez sans frapper

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les troubles psychiatriques fascinent depuis longtemps la pop culture. Que traduit réellement leur relecture par les stars, les séries et les films ? C’est l’objet de l’analyse du psychiatre Jean-Victor Blanc dans Pop & Psy, invité d’Entrez sans frapper.

Entre les confidences de Mariah Carey, Lady Gaga ou Kanye West sur leurs problèmes mentaux et le traitement qui lui est réservé dans des films comme Happiness Therapy, Shutter Island ou Requiem for A Dream, la santé mentale s’est introduite dans le cerveau de la pop culture.

Sa représentation a parfois été biaisée, comme l’hospitalisation sous contrainte mise en lumière dans Vol au-dessus d’un nid de coucou, sorti en 1975, qui ne concerne en réalité que 5% des aliénés en France. Mais elle a aussi apporté des réponses plus authentiques ces dernières années observe Jean-Victor Blanc, psychiatre et enseignant à la Sorbonne : "Aujourd’hui, on a des représentations qui sont plus documentées, qui prennent plus l’avis des personnes concernées voire qui émergent directement de ces personnes. Ce qui en fait de très bons supports pour parler et briser les tabous autour de la santé mentale (NDLR : à l’image de la série 13 reasons why)".

Comprendre les troubles mentaux grâce au traitement de la pop culture

Dans Pop & Psy, Jean-Victor Blanc explique les maladies mentales à travers des réalisations de la pop culture comme la dépression dans Melancholia ou la schizophrénie à travers Black Swan.

Cette dernière est souvent associée à la violence. Or, le sujet est plus complexe. "Elle reste encore très taboue même si dans les œuvres plus récentes comme Demain et tous les autres jours de Noémie Lvovsky, on voit des portraits très justes qui ne cèdent pas à ce sensationnalisme. Mais on voit qu’il reste encore beaucoup de travail dans le champ de la schizophrénie".

Loading...

Sur le même sujet

Lady Gaga, découvrez la réaction de cette fan de 6 ans qui assiste par surprise à son concert

Vivacité

Une personne sur 8 souffre d’un trouble mental, 2% des budgets nationaux y sont consacrés, trop peu pour l’OMS

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous