RTBFPasser au contenu

De La Suite Dans les Idées met à l'honneur les secondes chances cette semaine :

De La Suite Dans les Idées
09 sept. 2020 à 13:301 min
Par Léa Chollet

Sara De Paduwa vous présentera Christelle. C’est une femme qui vit pour son amour viscéral des animaux. Deux jours par semaine, bénévolement, elle et son mari s’occupent des 19 hectares de terrain qu’ils ont alloué aux animaux. Depuis 2014, tous deux sont en charge dEquichance, une ASBL qui se veut être un refuge pour les animaux de ferme abandonnés ou maltraités par le passé. Cette année la sécheresse a réduit la production de foin indispensable pour le bien-être des animaux recueillis. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le Covid-19 et le confinement les ont empêchés d’organiser des parrainages. Ils n’ont pu récolter les fonds nécessaires aux dépenses liées à leur bien-être. Sara a fait appel aux dons sur les réseaux sociaux, et a passé quelques coups de fils pour leur venir en aide, sans que Christelle ne soit au courant évidemment. Retrouvez-les très prochainement pour découvrir sa réaction.

 

Les vêtements eux aussi peuvent avoir le droit à une seconde chance. Grâce à Ben et Côme, ils ont même plutôt une seconde vie. Nectar est la première plateforme de vente de vêtements vintage en ligne de Belgique ! Un jean et une chemise se transforment chez eux en quelques secondes en une pièce  vintage unique. Durant le confinement ces deux amis ont lancé une gamme de masques créés avec des vêtements destinés la poubelle ou aux flammes. Aujourd’hui les fondateurs de Nectar sont à la recherche d’un lieu leur permettant de stocker leurs vêtements et de les vendre. C'était sans compter sur David Jeanmotte, et son carnet d’adresses.

 

Comme chaque semaine, notre équipe est partie à la rencontre d’un Belge qui a une une idée ou un concept à faire connaître. Aujourd’hui c’est Mathias et sa famille. Césares c’est une farine locale à base de céréales sans résidus que produit l’entreprise familiale Fayt Carlier. Césares, c’est une farine qui s’apparente au bio, car elle est produite selon un procédé d’agriculture qui se veut le moins polluant possible, et qu’elle ne contient pas de pesticides. Mais ce qui la distingue, c’est que pour obtenir le label “bio”, il y a un cahier des charges qui est très difficile à tenir lorsqu’on est une entreprise artisanale et locale. Aujourd’hui, impossible pour eux de rivaliser avec les multinationaux qui dépensent énormément en communication et en marketing. Ils sont donc à la recherche d'artisans, de boulangers, de fabricants qui aurait besoin de farine. Vous êtes artisan, boulanger, ou vous avez besoin de farine, n'hésitez plus et contactez-les !

 

Nous retrouverons Lufy et Enzo pour l’invention 100% made in Belgium de la semaine, ainsi que notre feuilleton hebdomadaire sur Roland, notre boucher de Saint Léger toujours en quête d’un/e jeune repreneur/se pour le succéder.

Retrouvez-les samedi 12 septembre à 18 heures 30 sur la Une ou sur Auvio!

 

Articles recommandés pour vous