Icône représentant un article video.

Tennis

De la joie et de l’émotion, Federer et Nadal liés à jamais, bien au-delà des courts

24 sept. 2022 à 10:14Temps de lecture2 min
Par Raphaël Deby

Ce vendredi, Roger Federer a mis un terme à sa gigantesque carrière sur un double perdu à la Laver Cup avec Rafael Nadal. Liés à jamais, les deux hommes partagent une histoire commune et un lien bien au-delà des combats épiques.

C’est peut-être l’image de l’année qui s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi. Le maestro Federer s’est arrêté, pour de bon. Sans surprise, l’émotion était très forte après la rencontre pour le Suisse et toute sa famille, également présente à Londres. Mais c’est aussi celle de son éternel rival espagnol qui a marqué les esprits, signe supplémentaire du lien indélébile qui unit les deux champions.

Les larmes de Nadal, inarrêtables

Le match à peine bouclé, les larmes ont commencé à couler sur les joues du Suisse, comme le signe que l’heure avait sonné pour l’un des plus grands champions de l’histoire. Sous l’ovation du public, le champion n’a pas pu retenir ses larmes, tout comme Nadal, également submergé par l’émotion. Tous les deux très touchés lors du discours d’adieu du Maître, ils n’ont pas su s’arrêter de pleurer lors de la prestation d’Elie Goulding dans les minutes qui ont suivi. Assis côte à côte sur le banc, les deux amis pleuraient à chaudes larmes jusqu’à se prendre la main, comme deux êtres qui avaient besoin de réconfort, l’un et l’autre.

Loading...
Loading...

En conférence de presse après la rencontre, l’Espagnol s’est exprimé sur la retraite de son coéquipier du soir : "Roger qui quitte le circuit, c’est une partie de moi qui s’en est allée avec lui, parce que tous les moments où il a été à côté ou face à moi ont été des moments importants de ma vie."

Pas au top physiquement et alors que sa femme devrait accoucher d’ici quelques semaines, Nadal est bien venu à Londres pour célébrer l’adieu de "Rodgeur". "Je ne pouvais pas manquer ce jour. C’était important pour moi parce que je savais que c’était important pour lui et nous avons une relation personnelle très étroite.", a-t-il expliqué. Unis par une histoire commune légendaire sur le court, les deux hommes ont une connexion qui dépasse cela.

Des discours mythiques

Avec leurs nombreuses finales disputées l’un contre l’autre, les discours ont été très présents à l’issue de leurs confrontations. Certains sont restés dans les cœurs. L’un des premiers que l’on a en tête est celui après l’Australian Open 2009. Nadal vient de remporter son premier Majeur sur dur, six mois après avoir décroché le titre à Wimbledon. Comme à Londres, la finale est épique, et comme à Londres, Nadal s’impose en cinq sets.

En sept finales de Grand Chelem face à face, c’est alors la cinquième victoire pour lui face à son rival. Derrière le micro, Federer craque et parvient à peine à parler. Alors que Nadal est appelé pour faire son discours, le Suisse tente à nouveau sa chance, expliquant que son adversaire "mérite le dernier mot". Quand c’est à lui de parler, le Majorquin essaie de le réconforter en prédisant qu’il battrait le record des 14 titres majeurs de Peter Sampras. Il en aura finalement remporté vingt.

Loading...

Huit ans plus tard, alors qu'ils reviennent de blessures importantes, les deux légendes surprennent tout le monde en atteignant la finale australienne. Au terme d’un nouveau combat épique, le Suisse émerge cette fois après avoir été breaké dans la dernière manche. Lors de son discours, le Suisse déclare qu’il aurait été "très heureux d’accepter un partage si cela existait en tennis et partager le trophée avec Rafa".

Une complicité évidente

À coté des courts, transformés parfois en rings de boxe tant ils se rendaient coup pour coup, ils ont également marqué les esprits derrière à des moments inattendus. En 2010, alors qu’ils doivent faire la promotion d’un match de charité entre eux en Suisse, les deux hommes n’arrivent pas à rester sérieux devant la caméra. Les prises se suivent mais les rires sont toujours présents. Interrogé par Eurosport, le Bâlois a expliqué que ce tournage avait duré "une bonne vingtaine de minutes" et qu’il s’agissait de l’un de ses "moments préférés".

Loading...

Connue par tous les fans de tennis, cette vidéo de promotion a même eu droit à une deuxième partie, dix ans plus tard, pour un autre match de charité. Réagissant à la vidéo originale, les deux sportifs se marrent et se remémorent ce bon moment. Federer se permet même de dire à Nadal de ne pas arriver en retard, ce à quoi l’Espagnol explique s’améliorer sur ce point. Après ce nouveau match de charité, Federer a expliqué que Rafa avait pleuré en le voyant enfin remporter Roland-Garros en 2009. Un autre indicateur montrant la très belle relation entre les deux champions.

Loading...

Sur les courts noirs de la Laver Cup, c’est donc sur une défaite anecdotique que Monsieur Federer tire sa révérence. Si l’on aurait peut-être espéré le voir arrêter dans une compétition officielle, à l’image de Serena Williams à l'US Open, cette sortie n’en reste pas moins mythique, si pas plus. Accompagné de Rafa, entouré des plus grands joueurs de la planète, le Suisse a été célébré comme il se doit. Le public n’était (presque) là que pour lui, Nadal n’était là que pour lui et les larmes étaient pour tous les fans devant la révérence d’un champion d’exception et la fin définitive de Fedal. Une des plus belles pages de l'histoire du sport vient de se refermer, mais comme le dit une célèbre citation : "Ne pleurez pas parce que c’est fini, souriez parce que c’est arrivé."

Nadal et Federer étaient très émus après leur double lors de la Laver Cup.
Nadal et Federer étaient très émus après leur double lors de la Laver Cup. AFP

Sur le même sujet

En finale d’un tournoi, Bublik joue avec le manche de sa raquette ... et concède le break

Tennis

Sourires et larmes mêlées pour les adieux du "roi" Federer

Tennis

Articles recommandés pour vous