Regions

De l'argent de la sidérurgie pour recapitaliser Dexia et Ethias?

De l'argent de la sidérurgie a-t-il été utilisé pour recapitaliser Dexia et Ethias?

© RTBF

16 mai 2013 à 06:28Temps de lecture1 min
Par Caroline Adam

Le gouvernement wallon possède une filiale pour gérer les participations publiques dans l'industrie. Elle s'appelle SOGEPA. Historiquement, elle a été richement dotée lors de la privatisation de Cockerill. C'est la SOGEPA qui détient par exemple les actions de la région dans le groupe ArcelorMittal. Elle en a vendu, en deux paquets, pour 180 millions, en 2006 puis en 2008. Or, c'est ce qui est révélé par un élu sérésien du parti du travail, au même moment ou presque, la SOGEPA a octroyé un prêt de 150 millions à une autre filiale de la région wallonne pour aider à éviter la faillite de Dexia et d'Ethias. De là à considérer que l'argent des sidérurgistes a servi à renflouer les banques, c'est tentant. Mais c'est un raccourci.

C'est du moins la réponse du ministre de l'économie. D'abord parce que les ventes d'actions ArcelorMittal ont servi à financer le plan Marshal dans sa première version, et rien d'autre. Ensuite, parce que l'intervention dans le sauvetage des institutions financières est un crédit qui est remboursé. Ce n'est pas à fond perdu. Les deux opérations sont totalement indépendantes l'une de l'autre. Et le budget wallon continue, tous les ans, à donner à la SOGEPA un paquet de millions pour qu'elle remplisse ses missions.

De là à dire qu'il reste des sous pour sauver aciérie et hauts fourneaux, c'est une autre affaire.

 

M. Gretry

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Comment vont nos banques cinq ans après leur effondrement?

Economie

Articles recommandés pour vous