Wimbledon

David Goffin déçu : "Il y avait une possibilité, Norrie joue bien, mais ce n’est pas Nadal, Federer, ni Djokovic"

David Goffin déçu : "Il y avait une possibilité, Norrie joue bien, mais ce n’est pas Nadal, Federer, ni Djokovic"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 juil. 2022 à 05:21 - mise à jour 06 juil. 2022 à 07:58Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

David Goffin n’ira pas en demi-finale de Wimbledon. Après s’être incliné en cinq sets face à Cameron Norrie, il a laissé passer une belle opportunité de passer ce cap en Grand-Chelem pour la toute première fois. Mais David a aussi et surtout confirmé son retour à l’avant-plan avec un très bon niveau de jeu affiché. Lancelot Meulewaeter lui a tendu son micro après la rencontre.

"Evidemment, c’est la déception qui ressort. Je suis très fatigué aussi, les deux derniers matches ont été très longs et durs physiquement. J’essaie de ne retenir que le positif, c’est un super tournoi, c’est mon tournoi préféré. Je voulais essayer de briller dans le tournoi que je préfère, sur une surface que j’aime bien."

Si la déception était présente après le match, son tournoi reste une réussite : "Je me retrouve en quarts, finalement c’était mal parti avec ma blessure de Roland-Garros qui me faisait encore un petit peu mal. Finalement, avec mon équipe, on a su remettre tout ça en ordre juste à temps pour commencer le tournoi. Ils ont fait un boulot incroyable pour que, match après match, je me sente de mieux en mieux. Je me suis retrouvé en quarts alors qu’avant le tournoi, je n’étais pas loin de me retirer. Finalement, c’est positif, malgré la déception d’aujourd’hui, il y avait de la place. Je pense que ça a quand même été un bon tournoi."

David d’ajouter : "Il y a eu des très belles victoires, c’est ça qu’il faut retenir. Je n’ai aucun point à défendre jusqu’à la terre battue l’année prochaine, donc on va essayer de remonter au classement. Mais si mon niveau est comme ici, je ne m’inquiète pas, il y aura encore de belles victoires et des bons moments sur le court."

David a malgré tout conscience d’avoir un peu laissé passer une très belle opportunité : "Jouer Norrie en quarts de finale… ok il est Top 10 Mondial et il joue super bien mais ce n’est pas Roger, ce n’est pas Nadal, ce n’est pas Djokovic, donc c’est sûr qu’il y avait une possibilité. En 2019, la dernière fois que j’étais en quarts contre Novak, je n’ai pas eu voix au chapitre. Ici, c’était une belle opportunité d’aller en demi, j’avais tout ce qu’il fallait dans la raquette mais il a montré pourquoi il est Top 10, qu’il est solide, qu’il gagne des titres. C’est un guerrier qui ne lâche rien."

"J’ai vraiment kiffé"

Une belle performance réalisée alors que les points acquis ne seront pas pris en compte au classement ATP à la suite de l’exclusion des Russes et Bélarusses du tournoi : "On savait que ça allait être comme ça, qu’on n’allait pas marquer de points ici. Après, ça n’enlève rien au plaisir et aux émotions de disputer un tel tournoi. C’est mon tournoi préféré, donc je voulais briller. Malgré mon quart de finale, je serai 70e, je vais perdre des places. C’est comme ça mais c’est maintenant que ça se joue. Tant que mon niveau de jeu est là, on va essayer d’en profiter pour gagner des matches. Je vais me reposer un petit peu puis repartir pour la tournée américaine."

Gêné à l’épaule, David n’est pas inquiet pour les mois à venir : "Concernant mes blessures, il y a eu beaucoup de tennis ces derniers jours. C’est dur pour le corps. Je ne m’inquiète pas, avec quelques jours de repos, je serai prêt pour le prochain tournoi."

David de conclure : "Ici, dans le temple du tennis, quand le niveau est bon, c’est que du bonheur. J’ai vraiment kiffé."

Articles recommandés pour vous