RTBFPasser au contenu
Rechercher

Hep Taxi

David Foenkinos, le Scorpion numéro deux de l’écriture et du cinéma

11 mars 2022 à 15:34 - mise à jour 11 mars 2022 à 15:50Temps de lecture3 min
Par Marie-Hélène Paternottre

C’est le romancier, scénariste et réalisateur français David Foenkinos qui embarque ce dimanche dans le Taxi de Jérôme Colin. Son dernier livre, " Numéro deux ", paru récemment chez Gallimard, est parsemé d’empathie, d'émotion et d’humour, à l’image de son auteur, sincère et généreux.  

Né en 1974 sous le signe du Scorpion, le jeune Foenkinos vit dans la banlieue de Paris dans un milieu modeste et peu culturel. Sa mère travaille à Air France, ce qui permet à la famille de voyager aux quatre coins du monde. A 16 ans, atteint d'une maladie rare, une pleuropéricardite, il côtoie la mort de très près. C'est à ce moment-là, après avoir passé des jours à s'ennuyer dans sa chambre d’hôpital, que le futur romancier commence à découvrir les livres et à écrire.

C’est l’histoire de deux Polonais

Parallèlement aux lettres qu’il étudie à la Sorbonne, l’auteur parisien suit des cours de musique dans une école de jazz. Il sera professeur de guitare. A 25 ans, après avoir commis, tout seul dans son coin, six à huit " romans d’apprentissage " comme il les appelle, David Foenkinos, se décide à envoyer un premier manuscrit à différentes maisons d’édition sur la place de Paris. " Inversion de l'idiotie : de l'influence de deux Polonais " -c’est son titre- sera refusé par la plupart d’entre eux, mais finalement publié en 2002 par Gallimard. 

" Ce roman, c’’est l’histoire de deux Polonais. Et j’ai l’impression qu’ils m’ont porté chance. Dès que j’ai mis deux Polonais dans un roman, six mois après, j’étais publié chez Gallimard ! Donc, quoiqu’il arrive, dans tous mes romans, j’ai décidé qu’il y aurait deux Polonais qui apparaissent un moment donné. C’est un peu un jeu. On peut avoir un rapport très sérieux à la littérature et puis avoir des moments ludiques. J’aime bien l’idée que mes lecteurs soient à la recherche des deux Polonais ". 

Plus tard, il aura connaissance de la note qu’avait rédigée le comité de sélection de Gallimard au sujet de son manuscrit : " C’est foutraque, c’est bordélique, mais ça vaut le coup d’essayer " disait-elle ! Ce livre obtiendra le prix François-Mauriac
de l’Académie française en 2002… pas si mal finalement ! 

C'est avec " Le Potentiel érotique de ma femme " (Prix Roger-Nimier en 2004), que la carrière de l'auteur connaît un premier temps fort, suivi par un second, en 2009, avec " La Délicatesse " qui constitue le véritable tournant de sa carrière. Le livre est encensé par la critique. Il obtiendra au total dix prix littéraires et deviendra un véritable phénomène : numéro 1 des ventes en France pendant une année et demie et plus d’un million d’exemplaires écoulés dans sa version Folio.

Des livres au cinéma

Nouvelle étape dans le parcours de David Foenkinos : en 2011, avec son frère cinéaste, Stéphane Foenkinos, il adapte " La Délicatesse " au cinéma. Le film, avec Audrey Tautou et François Damiens, est nommé pour les César de la Meilleure adaptation et du Meilleur premier film en 2012. En 2014, son roman " Les Souvenirs " devient aussi un film réalisé par Jean-Paul Rouve, avec Annie Cordy et Michel Blanc. Le million d'entrées est dépassé en France.

La même année, il connaît la consécration avec " Charlotte ", roman écrit en vers sur lequel il travaille pendant 8 ans, son dernier pensait-il alors… Succès de libraire incontestable, il sera vendu à 450 000 exemplaires. Finaliste du prix Goncourt, il obtient plusieurs autres grands prix littéraires, dont le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens. En outre, le succès de ce livre sortira de l’oubli Charlotte Salomon, cette jeune artiste peintre juive, déportée à Auschwitz en 1943 où elle mourra à l’âge 26 ans.

" J’étais envahi d’admiration et de fascination pour cette femme que je trouvais absolument extraordinaire d’un point vue artistique et tellement courageuse. Mon énergie était de remettre sa peinture au premier plan " confie-t-il à Jérôme Colin.

En 2018, retour à la comédie avec le roman " Le mystère Henri Pick " adapté au cinéma par Rémi Bezançon, avec Fabrice Luchini et Camille Cottin
dans les rôles principaux.

Paru en ce début d’année, " Numéro deux " est le titre de son nouveau roman (chez Gallimard). Le pitch : en 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui allait interpréter Harry Potter et qui, par la même occasion, deviendrait mondialement célèbre. Des centaines d'acteurs furent auditionnés. Finalement, il n'en resta plus que deux : Martin Hill et Daniel Radcliffe. C’est l'histoire de celui qui n'a pas été choisi et dont la destinée a basculé du côté de l’échec… à moins qu’il ne s’agisse d’une chance ?

David Foenkinos a voir ce dimanche  13 mars à 20h35 dans le Hep Taxi de Jérôme Colin sur La Trois et sur Auvio.

Articles recommandés pour vous