RTBFPasser au contenu

Societe

Data et réseaux gratuit pour les chasseurs de Pokemon

Data et réseaux gratuit pour les chasseurs de Pokemon
03 août 2016 à 16:04 - mise à jour 03 août 2016 à 18:571 min
Par V.G.

Pokemon Go est considéré comme la tendance du moment, mais c'est un jeu très gourmand qui nécessite d'avoir accès à internet. Une belle occasion pour les autorités bruxelloises de promouvoir le réseau wifi public de la ville via l'organisation d'une chasse Pokemon Go à la Bourse. Le temps pluvieux n’a pas découragé la vingtaine de joueurs présents dès midi sur les lieux.

"Pokémon Go est un jeu très à la mode, c’est un petit clin d’œil sympa pour augmenter la visibilité de nos réseaux wifi sur le territoire bruxellois " explique Bianca Debaets, secrétaire d’Etat bruxelloise chargée de la transition numérique.

Ce n’est pas le premier événement de ce type en Belgique, la semaine dernière plus de 1200 fans de Pikachu se sont rassemblés dans les rues d’Anvers pour une chasse géante.

40 000 utilisateurs sur le réseau BASE

L’opérateur belge BASE a lui aussi décidé de glisser sur le mouvement et propose dès ce mercredi une offre temporaire pour chasser les Pokémons sans se soucier de son quota 3G/4G. Les clients BASE pourront désormais utiliser l’application sans facturation des données mobiles. Selon François Bailly, porte-parole de Base, c’est du jamais vu pour une application, l’opérateur téléphonique a été dépassé par les événements.

"Dès le lendemain de sa sortie en Belgique, nous avons constaté 40 000 utilisateurs sur le réseau BASE uniquement pour cette application. C’est un record !".

Boom des produits dérivés

Récupérations politiques et commerciales à grande échelle mais pas uniquement. Comme le prouve Manga Brussels, un petit commerce bruxellois spécialisé dans les mangas. Avec Pokemon Go, la vente d’accessoires et jeux liés à Pokémon a explosée. Les employés ont d'ailleurs l’intention d’ouvrir un Pokestop (lieu pour se recharger en Pokeballs et autres objets) pour attirer un maximum de joueur dans le magasin. Des dérives de plus en plus nombreuses donc et qui feront sans doute encore parler d'elles.

Articles recommandés pour vous