RTBFPasser au contenu

Dans sa vidéo, Eric Zemmour a volé de nombreuses images : Quotidien, Gaumont, Luc Besson… comptent aller en Justice

Dans sa vidéo, Eric Zemmour a volé de nombreuses images : Quotidien, Gaumont, Luc Besson… comptent aller en Justice
01 déc. 2021 à 13:42 - mise à jour 01 déc. 2021 à 15:062 min
Par Julie Calleeuw

Le polémiste d’extrême-droite Eric Zemmour a annoncé sa candidature à la présidence de la République française mardi, à midi, via une vidéo diffusée sur YouTube. Dans celle-ci, il vante la France d’avant, celle de Jeanne d’Arc, de Johnny Hallyday, du Général de Gaulle… et vilipende l’immigration, l’islamo-gauchisme… Et pour appuyer ses propos, il utilise des extraits de films, de reportages.

Présidentielle / Eric Zemmour officialise sa candidature

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Oui mais voilà, il n’a pas demandé l’autorisation aux ayant-droits, et cela pourrait lui coûter très cher. La société cinématographique Gaumont a ainsi affirmé "se réserver le droit d’engager des poursuites".

Loading...

L’émission Quotidien a annoncé, elle, son intention de porter l’affaire devant la Justice. "L’argent que nous recevrons de Zemmour sera reversé aux associations qui viennent en aide aux migrants", a expliqué l’animateur Yann Barthès en direct. "Mais qui a fait ce clip ?, s’interroge-t-il, des bras cassés. Le clip est truffé d’extraits volés de JT, de reportages, de plateaux et même de films piqués sur YouTube. Et pire pour le porte-monnaie, ils ont piqué un match de La Ligue des Champions".

Loading...

France Télévisions, l’Ina et Radio France ont eux déclaré qu'"il conviendra qu’Éric Zemmour s’acquitte des droits des images reprises comme tout le monde".

Et ce ne sont pas les seuls à réfléchir aux suites à donner.

Loading...
Loading...

Interrogé dans le journal télévisé de TF1 sur la polémique, Eric Zemmour a répondu : "Moi je ne m’occupe pas de cela", parlant de "querelles de juristes".

Pourtant, cela pourrait lui coûter cher. Comme l’explique France Inter, qui a interrogé une avocate, "en matière de droit d’auteur, il faut toujours un accord écrit". En outre, il est aussi question de droit à l’image pour les personnes montrées dans les vidéos. "Il faut toujours demander l’accord de la personne dont l’image est utilisée pour pouvoir la reproduire, c’est obligatoire", explique l’avocate Camille Mogan à France Inter.

Loading...

Dans l’Obs, Benjamin Montels, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle et en droit du numérique et des communications, parle d’une "atteinte aux droits patrimoniaux d’auteur et une attaque au droit moral puisque cette intégration (des extraits de film) peut être considérée comme dénaturant le message de l’auteur ". Luc Besson, réalisateur et scénariste du film Jeanne d’Arc, dont des images ont été utilisées, a ainsi annoncé à l’AFP avoir saisi son avocat "pour engager les poursuites nécessaires".


►►► France : Eric Zemmour peut-il être candidat à la présidence après ses condamnations pour provocation à la haine raciale ?


Contacté par France Inter, le porte-parole d’Eric Zemmour parle de droit de "courte citation". C’est en effet une exception au droit d’auteur, dont les conditions sont selon le site de la Scam (Société civile des auteurs multimédia) :

"- L’œuvre citée doit avoir été licitement publiée ;
- La citation doit être conforme aux usages honnêtes de la profession ;
- Elle doit avoir lieu dans un but de critique, de polémique, d’enseignement ou dans le cadre de recherches scientifiques ;
- Le nom de l’auteur et la source doivent être mentionnés à moins que cela ne soit pas possible.

Et le passage reproduit doit être court et concis".

Cela ne semble pas s’appliquer au clip de campagne d’Eric Zemmour, donc. Un clip politique étant de nature "commerciale".

Avec sa vidéo, le candidat d’extrême-droite s’expose donc à de nombreuses actions en Justice.

Sur le même sujet

17 janv. 2022 à 13:46
1 min
21 déc. 2021 à 20:57
1 min

Articles recommandés pour vous