RTBFPasser au contenu
Rechercher

Animaux de compagnie

Dans cette ville allemande, tous les chats sont interdits de sortie jusqu’au 31 août : voici pourquoi

23 mai 2022 à 09:48 - mise à jour 08 août 2022 à 12:31Temps de lecture1 min
Par Xavier Lambert

Dans la ville de Walldorf, tous les chats sont interdits de sortie jusqu’au 31 août, rapporte Der Spiegel. Les propriétaires qui les laisseraient sortir risquent une lourde amende, et ce pour protéger le "cochevis huppé", une espèce proche de l’alouette, menacée d’extinction. Revenons sur cet article dans le cadre de la Journée internationale du chat.

Il ne reste plus que trois couples reproducteurs à Walldorf et il existe un "risque d’extinction très élevé" pour les populations locales.

Malgré les mesures prises ces dernières années, les cochevis huppés ne sont pas suffisamment protégés. La forte densité de chats en liberté dans la région constitue une menace pour les oiseaux, selon le décret. En particulier, les jeunes oiseaux incapables de voler seraient encore et encore victimes des chats. Et ce alors que "la survie de chaque jeune oiseau est importante pour la survie de l’espèce".

La décision est entrée en vigueur mardi et concerne tout le sud de cette ville de quelque 15 000 habitants.

Si les propriétaires de chats laissent leurs animaux dehors malgré l’ordre, ils s’exposent à une amende de 500 euros. Si un chat domestique blesse ou tue une alouette huppée, cela peut même entraîner une amende de 50.000 euros.

El Golli Mohamed 2015

La décision a suscité un tollé chez les amoureux des chats, qui ne voient pas comment les laisser enfermés une si longue période. C’est pourquoi le décret prévoit des exceptions :

  • Si les propriétaires peuvent prouver que leur chat ne traverse pas la zone de reproduction des alouettes huppée, ils peuvent demander l’autorisation de sortir.

  • Il est possible de promener le chat en laisse courte.

  • L’administration propose d’amener les chats à des amis ou à des parents qui n’habitent pas dans la zone d’interdiction.

Sur le même sujet

Les chats et la musique classique, une affaire qui ronronne

Journal du classique

Charge mentale des femmes : elle s'applique également aux animaux domestiques !

Animaux de compagnie

Articles recommandés pour vous