RTBFPasser au contenu

La Trois

Dali, l’homme qui aimait les muses

Dali, l’homme qui aimait les muses
01 avr. 2022 à 08:16 - mise à jour 01 avr. 2022 à 10:041 min
Par Sara Dumont

Derrière le personnage exubérant et le peintre de génie, il n’y a pas une, mais plusieurs femmes : Gala, la femme légitime, Amanda Lear, la muse des années 70, Isabelle, l’assistante à New York qui l’introduit au pop art, Ana Maria, le premier modèle… Chacune à sa manière a inspiré le travail du maître et a bouleversé sa vie.

Salvator Dali rencontre pour la première fois Gala chez ses parents, en ouvrant la porte derrière laquelle elle est nue. Pour la séduire, il lui propose un mélange d’excréments de chèvre et d’autres ingrédients comme de la colle de poisson car il pensait que ça allait beaucoup l’exciter. Ce " philtre " peu banal a très bien fonctionné : en une semaine, l’affaire est pliée, Gala est tombée amoureuse de lui. Grâce à elle, le peintre trouve l’amour " normal " et un certain équilibre dont il avait besoin pour ne pas tomber dans certains troubles mentaux sévères. Il devient " un fou de précision et de classicisme ". Gala va guérir Dali de ses travers et le maître va mythifier Gala. Quand on demande à Gala pourquoi elle est tombée amoureuse de ce peintre, elle répond qu’elle a tout de suite vu en lui un génie.

Un extrait parmi tant d’autres. Dans ce documentaire, vous pourrez voir des archives d’entretiens avec le peintre mais aussi découvrir les lieux qui ont ponctué sa vie.

 

Retrouvez "Dali, l’homme qui aimait les muses" le vendredi 1er avril à 20h35 sur La Trois. Et disponible jusqu'au jeudi 30 juin sur Auvio

Articles recommandés pour vous