RTBFPasser au contenu

Football

Daan Heymans, éphémère feu follet de la D1A, va pouvoir éclater à Charleroi

Daan Heymans, éphémère feu follet de la D1A, va pouvoir éclater à Charleroi
28 janv. 2022 à 14:022 min
Par Lancelot Meulewaeter

En un an et demi, Daan Heymans a tout connu. Un début de saison 2020-2021 pétaradant avec Waasland-Beveren, une rétrogradation dix mois plus tard, un transfert en Serie A dans un club entouré d’une hype folle, puis une arrivée à Charleroi dans la peau d’un joueur qui doit à nouveau tout prouver. Voilà qui fait beaucoup à gérer pour un garçon de 22 ans.

C’était en août 2020. Le championnat de Belgique reprend ses droits après une longue interruption due au Covid-19. Waasland-Beveren, qui a réussi à échapper à la relégation malgré sa dernière place au classement la saison précédente, reprend les armes pour la survie en D1A. Dans l’incertitude quant à ses renforts, le club décide de faire confiance aux jeunes du noyau. Parmi eux, Daan Heymans, un milieu offensif prometteur qui effectue des va-et-vient entre les tribunes et le terrain depuis deux saison. Titularisé en soutien d’attaque, le garçon de 21 ans étonne. Mieux, il surnage. Dans une équipe qui s’empêtre d’entrée au classement, il plante six buts en sept match et devient la curiosité de la nouvelle saison.

Un Vénitien fan de la Venise du Nord

Sûr de lui, le garçon connaît quelques zones de turbulence dans sa saison, notamment lorsqu’il confesse en interview être supporter du FC Bruges. Finalement relégué au terme de l’exercice à la suite d’un barrage perdu contre Seraing, Heymans se tourne vers ses agents. Le joueur est représenté par SEG, une société néerlandaise qui compte en ses rangs Maarten de Roon, Daley Blind ou Jasper Cillessen et qui a investi le marché belge avec Sergio Gomez, Wesley Hoedt ou Cenk Özkacar. Il se tourne vers l’Italie et particulièrement le club de Venezia, néo-promu en Serie A. Le club, outre le fait de représenter une ville iconique de la Botte, génère un engouement inouï autour de lui. Tout cela grâce à des fabricants de maillots bien inspirés qui ont fait des vareuses du club des petits objets de mode que tout le monde s’arrache. La suite de l’histoire aurait due être magnifique. Sauf que le jeune Heymans, pourtant accompagné par d’autres renforts venus de Pro League (David Okereke, Thomas Henry) ne parvient pas à s’imposer vu le système de jeu à deux attaquants. Il ne marque qu’un seul but, en Coppa Italia, et commence doucement à chercher une porte de sortie. Sans doute la marche était-elle trop haute.

Un profil prêt à l’emploi

A Charleroi, Daan Heymans arrive chez un entraîneur convaincu de la plus-value qu’il peut apporter. Le joueur connaît très bien le championnat. Son profil d’infiltreur apportera de la concurrence à un poste où les options ne sont pas infinies : Ryota Morioka a reculé d’un cran et Amine Benchaïb (118 minutes cette saison) n’a pas convaincu le staff carolo. D’autres profils "prêts à l’emploi" sont pistés par Charleroi d’ici la fin du mercato.

Articles recommandés pour vous