Tennis

D'inconnu à vainqueur de tournoi, le conte de fée de Tim Van Rijthoven

Tim Van Rijthoven, 205ème joueur mondial, a créé la sensation en remportant le tournoi sur gazon de Rosmalen.

© Tous droits réservés

13 juin 2022 à 11:53 - mise à jour 13 juin 2022 à 12:20Temps de lecture2 min
Par François Zaleski

Toute bonne histoire a son héros. Dans le grand livre du tennis, au chapitre juin 2022, celui-ci est Néerlandais et il s’appelle Tim Van Rijthoven.
Inconnu au bataillon, le 205e joueur mondial s’est adjugé le tournoi de Rosmalen en balayant en finale le numéro 2 mondial, Daniil Medvedev, en deux sets (6-4, 6-1). Un exploit retentissant pour un joueur anonyme qui passe de l’ombre à la lumière.

Il était une, première, fois

Sur le gazon de s-Hertogenbosch, Tim Van Rijthoven, 25 ans, a empilé les aces (57 au total) et les grandes premières tout au long de la semaine.

Le natif de Rosendaal s’est d’abord offert sa première victoire sur le circuit ATP en écartant l’Australien Matthew Ebden au premier tour. Dans la foulée, il s’est offert son premier joueur du Top 20 en battant l’Américain Taylor Fritz, 14e joueur mondial. Après une victoire face à Hugo Gaston (66e mondial) en 1/4 de finale, Van Rijhtoven a continué sa série de record en venant à bout de Felix Auger-Aliassime (9e joueur mondial) en demi-finale. Last but not least, c’est face au numéro 2 mondial (ndlr : Numéro 1 à l’ATP depuis ce lundi), Daniil Medvedev, que le grand néerlandais a ponctué sa semaine de rêve.

Loading...

Grâce à ce succès Tim Van Rijthoven apporte un premier titre aux Pays-Bas depuis 10 ans. Le public de s-Hertogenbosch attendait lui un vainqueur néerlandais depuis le succès de Sjeng Schalken il y a 19 ans.

Un Néerlandais qui aime l'herbe

A 25 ans, Tim Van Rijthoven n’est pas vraiment un novice sur la planète tennis. La balle jaune, il la tape d’ailleurs depuis ses premiers pas aux côtés de ses parents Vermaas et Marieke tous deux professeurs de tennis. La suite ce sont des débuts prometteurs avec en point d’orgue une 13e place mondiale et un 1/4 de finale à Wimbledon chez les juniors. Malgré quelques titres (8 en simple et 5 en doubles) sur le circuit ITF, la troisième division du tennis, Tim Van Rijthoven ne renseignait jusqu’à la semaine dernière qu’une seule apparition dans un tournoi ATP lorsqu’il avait été repêché comme "lucky loser" à Winston-Salem en 2016.

Gazon béni

Son éclosion au plus haut niveau, ce n’est évidemment pas un hasard si elle se produit sur le gazon. Grand fan de Roger Federer, Tim Van Rijthoven a été entraîné pendant deux ans par son compatriote Richard Krajicek, grand spécialiste du service-volée et vainqueur du tournoi de Wimbledon en 1996.

Comme lui, Van Rijthoven, est doté d’un service très puissant, l’arme fatale sur cette surface. Le Néerlandais peut aussi compter sur un coup droit dévastateur et sur un slice de revers à une main dont Daniil Medvedev a pu constater l’efficacité.

Comme lui, Van Rijthoven rêve sans doute d’inscrire son nom au palmarès du tournoi londonien. Il aura, en tout cas, l’occasion de s’y illustrer puisque son succès à Rosmalen lui permet de passer du 205e au 106e rang mondial, ce qui lui ouvre les portes du tableau final du All England Club.

A Londres, le Néerlandais ne pourra plus compter sur l’effet de surprise mais il pourra peut-être s’accrocher à sa bonne étoile et prolonger son rêve éveillé.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous