RTBFPasser au contenu
Rechercher

D'étranges cratères se multiplient en Sibérie : on en a découvert 8 nouveaux en trois mois

L'un de ces cratères, apparu en 2014
04 déc. 2020 à 14:05 - mise à jour 04 déc. 2020 à 14:05Temps de lecture3 min
Par M.F.

La Sibérie, ses vastes étendues de terres inhabitées, parfois enneigées, ses mythes et légendes et… ses cratères. Depuis plusieurs années, chercheurs et agriculteurs de la région découvrent d’immenses trous laissés béants par la nature. Encore inexpliqués jusqu’à aujourd’hui, ils attirent les regards des chercheurs du monde entier grâce au mystère qui les entourent et à leur multiplication en nombre.

Les images sont impressionnantes et le phénomène est entouré de mystère depuis de nombreuses années. En septembre, une équipe de télévision était tombée sur un cratère de 30 mètres de profondeur et 20 mètres de largeur. À ce moment, CNN estimait qu’il s’agissait "au minimum" du neuvième cratère de ce genre découvert dans cette région de Russie depuis 2013. Mais les chercheurs évoquaient déjà des doutes sur ce décompte puisque cette région est très peu explorée et peuplée, la majorité des cratères ont d’ailleurs été découverts par des hélicoptères lors de vols au-dessus de la Sibérie ou par des éleveurs de bétail qui promènent leurs troupeaux sur les terres sibériennes.


►►► À lire aussi Un "mystérieux monolithe de métal" dans le désert de l'Utah : quand est-il apparu ? Et qui a bien pu l'installer là ?


Découvertes sur découvertes

D’après la BBC, ce sont à ce jour 17 cratères qui ont été découverts dans cette immense région du territoire russe. Si ces chiffres sont avérés, cela signifie qu’entre septembre et décembre, huit nouvelles pièces à conviction de ce mystérieux phénomène ont été découvertes.

Si les images sont impressionnantes, les raisons de l’apparition de ces étranges trous laissés béants par la nature restent inexpliquées. Parmi les scientifiques qui ont eu l’occasion de se rendre en Sibérie pour observer ces phénomènes : Evgeny Chuvilin, un géologue moscovite qui a récemment communiqué sur des pistes d’explication.

Mysterious craters in Siberia

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

D’abord, les scientifiques s’accordent à dire que ce n’est pas un affaissement du terrain qui est à l’origine de l’apparition des cratères mais une explosion soudaine. "Au moment de l’explosion, des blocs de terre et de glace sont lancés à des centaines de mètres de l’épicentre", décrit le géologue. "Nous faisons face à une force colossale, créée par une très forte pression. La raison de sa force reste encore un mystère."

Complexité d’analyse

Avant ​​​​​​d’être d’énormes trous, la surface du sol se gonfle "jusqu’à atteindre plusieurs mètres" puis le sol explose en libérant du gaz, explique Evgeny Chuvilin. La matière gazeuse libérée est principalement ce qui intéresse les scientifiques qui ne parviennent, à l’heure actuelle, pas à connaître pourquoi elle apparaît sous le sol, le permafrost le sol gelé qui recouvre le territoire sibérien.

Lorsque le cratère est formé dans le sol, le gaz disparaît, c’est ce qui rend la tâche si complexe pour les spécialistes dans leur mission d’analyser les causes de l’apparition de ces phénomènes. Certains scientifiques qui sont descendus dans les cratères ont découvert du méthane dans l’eau qui s’accumule au fond des trous. Car la plupart des cratères, après être des trous béants se transforment en lacs et c’est justement ce phénomène de mutation qui pose problème aux scientifiques. "Le principal problème avec ces cratères est la vitesse à laquelle ils se forment géologiquement, et leur courte durée de vie avant de se transformer en lacs", expliquait le géologue.

Le réchauffement climatique en cause ?

Mais alors qu’indique la présence de ce gaz ? Selon les premières recherches, le réchauffement climatique aurait un rôle dans ces phénomènes. Evgeny Chuvilin expliquait dans une étude publiée en juin dernier il explique que "des gaz et principalement du méthane peuvent s’accumuler dans les couches supérieures du pergélisol, à la fois à partir des couches profondes de la Terre et des zones situées en surface". Le pergélisol est le sol des régions des plus froides de notre terre, gelé depuis des millions d’années.


►►► À lire aussiRéchauffement climatique: toute une région de Sibérie menacée par la fonte du permafrost


Les chercheurs évoquent que l’accumulation des gaz sous la couche terrestre peut, et cela reste de l’ordre de l’hypothèse pour l’instant, peut créer une pression d’une force capable de faire éclater le sol et former les cratères.

En clair, ils pointent les dérèglements climatiques comme cause de ces phénomènes. Le pergélisol étant naturellement constitué d’importantes quantités de méthane, sa fonte de plus en plus rapide entraîne une accumulation rapide de méthane à la surface, générant une forte pression dans le sol qui aboutit sur les explosions à l’origine des cratères. D’autres scientifiques associent d’ailleurs l’apparition de plus en plus fréquente de ce genre de trous dans les plaines sibériennes aux étés particulièrement chauds qu’a connu la région lors de la dernière décennie.

Sur le même sujet

Plus de 100 mètres de diamètre : un mystérieux gouffre apparaît dans un champ mexicain et ne cesse de grandir

Articles recommandés pour vous