RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Cyril Saugrain est resté sur sa faim sur la 2e étape du Tour de France 2022 : "Il y avait moyen de tenter quelque chose"

02 juil. 2022 à 17:10Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Rodrigo Beenkens

Rendez-vous traditionnel avec notre débrief d’après-course sur ce Tour de France 2022 et avec les trois questions posées par Rodrigo Beenkens à notre consultant Cyril Saugrain au terme de cette 2e étape qui aura vu Fabio Jakobsen triompher au sprint devant un Wout Van Aert, consolé par un nouveau maillot jaune.

Je vous ai senti un peu agacé lors des 20 derniers kilomètres avec ce sentiment qu’il y avait une possibilité de faire autre chose que ce que les coureurs ont fait. Notamment dans la gestion des zones avec un fort vent. Vous êtes déçu ?

"Oui, je le suis. Evidemment, je ne suis pas sur le vélo. Je me base sur l’analyse du vent que j’ai pu constater quand on est passé sur le pont en matinée. Les coureurs disent qu’il y avait plutôt un vent de face mais j’ai quand même la sensation qu’il y avait des équipes qui avaient l’opportunité de tenter quelque chose. Je pense surtout à l’équipe Ineos qui doit durcir dans ce genre de moments. Elle le fera peut-être sur d’autres étapes mais je reste un peu sur ma faim. Je pense qu’il y avait moyen de tenter quelque chose. J’espère qu’on ne regrettera pas ce manque d’initiative à un moment ou à un autre."

Lampaert a pris le maillot jaune et le maillot vert vendredi, c’est désormais au tour de Van Aert. Jusque quand peut-il garder ce maillot ?

"Jusqu’au soir de Longwy, il peut affirmer ce maillot jaune et se le mettre un peu plus sur les épaules, confirmer peut-être même son maillot vert. Le lendemain, il y aura l’arrivée à La Planche des Belles Filles et c’est là que le rêve en jaune devrait s’arrêter pour lui. On va entrer dans la bagarre pour le général et Wout a aussi d’autres objectifs sur lesquels il devra se concentrer."

La 3e étape est plus favorable aux sprinteurs que celle de ce samedi. Au vu de ce que ce qu’a montré Jakobsen, est-il possible de le battre au sprint ?

"Sur son explosivité, sur sa force, on voit bien que c’est le plus rapide. A lui de confirmer sur un terrain qui lui sera encore plus favorable."

Articles recommandés pour vous