RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Cyclo-cross Namur: "réservoir vide" pour Pidcock, "plus beau succès de ma carrière" pour Vanthourenhout

Tom Pidcock était annoncé comme favori sur le parcours accidenté de la Citadelle de Namur. Le Britannique n’a pas pu relever le défi et s’est incliné derrière le Belge Michael Vanthourenhout.
19 déc. 2021 à 16:332 min
Par Christophe Delstanches avec Belga

Tom Pidcock, vainqueur au sprint de la manche néerlandaise de la Coupe du monde de cyclocross à Rucphen, était annoncé comme favori dimanche sur le parcours accidenté de la Citadelle de Namur. Le Britannique n’a pas pu relever le défi et s’est incliné derrière le Belge Michael Vanthourenhout.

"Je pense que ma défaite de dimanche à Namur est une combinaison de plusieurs éléments", a expliqué Tom Pidcock.

Le coureur britannique de l'équipe Ineos, avait exprimé le souhait, samedi après son succès, de pouvoir bien récupérer pour dimanche. "Le réservoir était certainement vide. Je n’ai pas eu de bonnes sensations pendant la course. Je dirai que mon meilleur tour a été le premier mais j’ai ensuite été victime d’une crevaison, ce qui m’a fait perdre des places. La course a été très dure, surtout les deux derniers tours. Je poussais très fort pour boucher le trou sur Michael Vanthourenhout, tout en sachant que j’étais proche de mon point de rupture. J’ai fini par craquer et à commettre des erreurs, j’ai glissé deux fois."

Le champion olympique de VTT apprécie tout particulièrement le circuit namurois, qui lui plusieurs fois sourit. Pidcock l'a remporté une fois chez les juniors et deux fois chez les espoirs, avant de passer professionnel.   

"J’aurais aimé gagner, certes, mais cette deuxième place me montre que j’ai encore du travail à faire. Je n’ai pas pu être au niveau deux jours de suite, c’est le constat. Rucphen a été une course très rapide et je n’ai pas encore beaucoup de cross à mon actif de la saison. Cette aventure m’a pris beaucoup plus que prévu. Terminer deuxième n’est pas mauvais en soi mais la victoire aurait été belle. J’ai donné ce que je pouvais", a conclu le Britannique. 

Michael Vanthourenhout, était aux anges.  Le coureur de Pauwels Sauces-Bingoal a confirmé que c'était de loin :"le plus beau succès de ma carrière ".
Michael Vanthourenhout, était aux anges.  Le coureur de Pauwels Sauces-Bingoal a confirmé que c'était de loin :"le plus beau succès de ma carrière ". © Tous droits réservés

Vanthourenhout : "C'est le plus beau succès de ma carrière "

De son côté, le vainqueur du jour, Michael Vanthourenhout, était aux anges.  Le coureur de Pauwels Sauces-Bingoal n'était jamais passé très loin des places d'honneur dans la capitale wallonne où il s'était déjà classé 4e en 2020, 7e en 2019, 5e en 2018 et 2017 et 8e en 2016.

"C'est le plus beau succès de ma carrière ", a expliqué le vainqueur de la Citadelle. "J'avais confiance en moi et j'y croyais. Quand j'ai vu que Toon Aerts, qui était à l'avant, avait un problème technique sur crevaison à l'avant, j'ai cru encore plus en ma chance. Je devais encore combiner avec Pidcock qui était annoncé très fort dimanche. Mais il a montré des signes de fatigue sur la fin de la course, j'y ai cru encore plus. C'est là la clé de mon succès, d'avoir cru en moi de plus en plus, tour après tour, alors que mes adversaires commettaient des erreurs.

Le coureur belge a fait preuve d'une énorme force mental pour son premier succès au sommet de la Citadelle: "Mentalement ce fut très important pour moi. Le public très enthousiaste à Namur m'a réellement poussé cette victoire qui est la plus belle pour moi. Mon succès à Tabor, la saison dernière, était beau aussi, mais gagner en Belgique devant le public est encore plus beau. Je suis maintenant deuxième de la Coupe du Monde. Les écarts sont réduits et la tension monte, d'autant plus que la condition est là. Je peux donc y croire, espérons-le."

Troisième de la 10e manche, samedi à Rucphen aux Pays-Bas, Michael Vanthourenhout a regretté de ne pas avoir fait plus pour pousser Eli Iserbyt (2e) vers la victoire. "J'aurais voulu faire pour l'aider à gagner et rétrospectivement c'est un peu dommage, mais nous avons remis les choses en place à Namur."

Iserbyt et Vanthourenhout occupent les deux premières places au classement de la Coupe du monde.

Tom Pidcock décroche la médaille d’or, van der Poel contraint à l’abandon

JO Tokyo 2020 - Mountainbike

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

27 déc. 2021 à 15:12
2 min

Articles recommandés pour vous