Cyclisme

Cyclisme – Remco Evenepoel s’exprime avant sa reprise à Valence : "Je ne paniquerais pas si je repartais sans victoire"

Remco Evenepoel sera de retour sur les routes espagnoles cette semaine.

© Belga

01 févr. 2022 à 14:43Temps de lecture2 min
Par Raphaël Deby

C’est l’heure de la rentrée pour Remco Evenepoel. Le prodige belge va se remettre en selle ce mercredi pour le Tour de la Communauté de Valence, une course à étapes de cinq jours. À la veille du départ, le coureur s’est exprimé sur sa saison.

Après avoir rejoint son équipe en Espagne pour le dernier stage, Evenepoel est désormais prêt à en découdre sur les routes espagnoles. Par rapport à l’année passée où il était en pleine revalidation à ce moment-là, le sourire est au beau fixe pour le principal intéressé : "J’ai passé un bon hiver, bien meilleur que l’année passée où je ne pouvais que me promener et faire de la natation. Je peux donc n’être que content à ce niveau-là. Gagner est toujours important pour l’équipe et moi personnellement. Il faut faire le maximum. On verra bien ce que ça va donner. Je suis ici avec une bonne équipe, je pense que ce n’est pas très important de gagner tout de suite mais plutôt de pouvoir suivre les meilleurs et avoir de bonnes sensations."

"J’étais bien sûr impatient de revenir. Avec le temps passé à l’entraînement, tu finis par être nerveux car tu commences à avoir les sensations pour aller courir. J’ai vraiment essayé de profiter au maximum du repos. Maintenant, je suis impatient de commencer à Valence. Il fera beau donc ce sera plus facile. J’ai fait plus de stages avec l’équipe, c’est mieux pour la tête, ça change puisque tu n’es pas seul.", a ajouté le membre de l’équipe Quick Step-Alpha Vinyl.

Concernant ce Tour, Evenepoel se veut prudent : "Ce sera difficile avec une arrivée au sommet dès le premier jour. On peut s’attendre à ce que l’équipe Movistar et d’autres coureurs soient très forts. Je veux juste essayer de performer du mieux possible et nous verrons ce que cela donnera comme résultat. Je veux me battre pour la victoire dans les deux arrivées en côte. C’est toujours très difficile de dire."

Sur les rouges espagnoles, Enric Mas (Movistar), Jakob Fuglsang (Israel-Premier Tech), Pavel Sivakov (Ineos Grenadiers), Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers), Vincenzo Nibali (Astana) et Alejandro Valverde (Movistar) seront ses principaux concurrents pour la victoire finale.

Interrogé sur l’importance de s’imposer dès la reprise comme il l’avait fait l’année passée à San Juan, Evenepoel a refusé toute idée de pression. "Ce n’est pas la même course que San Juan, c’est un autre niveau ici. Il n’y a pas de contre-la-montre ni de longue étape. Je ne paniquerais pas si je repartais sans victoire."

Cette course lui sera d’ailleurs utile pour préparer le principal objectif de sa saison : la Vuelta : "Le Tour de Valence a un profil intéressant pour m’y préparer, cela sera utile pour prendre de l’expérience. Ce sont presque les mêmes routes, le même genre de montées. Je suis donc vraiment content de faire la course ici."

Concernant les classiques ardennaises qui sont à son programme, le coureur se dit impatient d’y participer mais ne se projette pas encore trop puisqu’elles n’auront lieu que dans trois mois.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous