RTBFPasser au contenu

Sport

Cyclisme : Intermarché-Wanty Gobert veut faire mieux en 2022

Intermarché-Wanty Gobert est à l’aube de sa deuxième saison dans la peau d’une équipe World Tour.
14 janv. 2022 à 16:142 min
Par Belga

Intermarché-Wanty Gobert est à l’aube de sa deuxième saison dans la peau d’une équipe World Tour. "La première a été compliquée", a reconnu le CEO de la formation wallonne Jean-François Bourlart. "Mais la victoire d’étape sur le Giro de Taco van der Hoorn a lancé la machine et la Vuelta, avec un succès et neuf jours en rouge, nous a donné un coup de boost."

"Nous étions conscients que 2021 serait une année de transition", a ajouté M. Bourlart. "Nous avions accordé beaucoup d’importance au renforcement de notre structure, notamment avec les arrivées d’Aike Visbeek et Valerio Piva. Nous sommes parvenus à solidifier les bases de la structure pour négocier notre entrée en WorldTour avec un plan à long terme."

Outre l’étape sur le Tour d’Italie, Intermarché Wanty-Gobert a donc brillé sur le Tour d’Espagne avec un succès d’étape pour Rein Taaramäe et les neuf jours en rouge d’Odd Christian Eiking, passé chez EF Education-Easy Post cet hiver. Le succès acquis sur les routes de Binche-Chimay-Binche, fief de l’équipe, a aussi été important.

"Je suis fier de la façon avec laquelle nous avons terminé la saison 2021, surtout la manière dont nous avons défendu le maillot rouge à la Vuelta. Cela m’a procuré beaucoup de plaisir. Ce Tour d’Espagne est notre course référence en 2021. Nos perspectives ont changé durant les trois semaines de course et ces responsabilités nous ont fait grandir comme équipe. Il va falloir poursuivre sur notre lancée et tenter de faire mieux encore. Notre force réside dans notre aspect familial", a encore analysé le CEO.

Si elle a perdu Eiking et Danny Van Poppel (BORA-hansgrohe), l’équipe a transféré pas moins de dix coureurs avec, entre autres, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Emirates) ainsi que les Belges Kobe Goossens et Gerben Thijssen (Lotto Soudal). L’Érythréen Biniam Ghirmay, 2e de la course espoirs des Mondiaux et arrivé l’été dernier, sera aussi suivi de près.

"Il y a davantage de qualités au sein de l’équipe", a avancé le directeur sportif Aike Visbeek. "Nous avons surtout renforcé notre groupe pour les classiques car nous voulons y jouer un rôle plus important. Il faut rester réaliste, car nous avons le plus petit budget du World Tour, mais je suis convaincu que nous pouvons faire mieux qu’en 2021 et surprendre de temps en temps."

Sur le même sujet

22 févr. 2022 à 14:54
1 min
27 janv. 2022 à 17:23
1 min

Articles recommandés pour vous