RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Cyclisme : A quoi ressemblera le peloton en 2022 ? Tour d’horizon des principaux transferts

Peter Sagan au centre, Vincenzo Nibali, Joao Almeida, Ilan Van Wilder, Mark Padun à gauche et Sam Bennett, Rohan Dennis, Alexander Kristoff et Michael Storer à droite.
03 janv. 2022 à 06:009 min
Par Jérôme Jordens

Après une année 2020 raccourcie et fortement chamboulée par le covid, les coureurs ont retrouvé leurs habitudes en 2021 malgré quelques changements de calendrier avec notamment un Paris-Roubaix dantesque début octobre qui avait vu Sonny Colbrelli émerger de la boue.

Après quelques semaines de repos, les équipes ont commencé à préparer la saison 2022 et sont pour la plupart parties en stage avant de revenir pour les premières courses de l’année fin janvier avec le Tour de la Communauté de Valence et la Vuelta San Juan (si celle-ci aura effectivement bien lieu).

Il ne faudra sans doute pas attendre longtemps avant de voir les grands noms en action et notamment Peter Sagan sous sa nouvelle tunique TotalEnergies. Après cinq saisons chez Bora-Hansgrohe, le Slovaque a décidé de rejoindre les rangs de l’équipe de Jean-René Bernaudeau. Un joli coup médiatique qui devrait également assurer à l’équipe UCI Pro Team l’accès à toutes les grandes courses.

D’autres grands noms comme Vincenzo Nibali, Sam Bennett ou Rohan Dennis ont également changé d’équipe. Petit tour d’horizon des différents transferts.

UAE : Une vraie armada autour de Pogacar

Marc Soler, Joao Almeida et George Bennett débarquent chez UAE.
Marc Soler, Joao Almeida et George Bennett débarquent chez UAE. RTBF – Belga

L’équipe UAE Team Emirates peut se targuer d’avoir l’un des plus grands phénomènes du peloton dans ses rangs en la personne de Tadej Pogacar. Le jeune Slovène, double vainqueur du Tour de France et qui a levé les bras sur Liège-Bastogne-Liège et au Tour de Lombardie a une nouvelle fois réalisé une saison exceptionnelle à seulement 23 ans.

Avec des coureurs comme Marc Hirschi, Matteo Trentin, Diego Ulissi ou Fernando Gaviria, la formation émiratie compte de nombreux atouts dans ses rangs. Mais elle a frappé fort sur le marché des transferts et vient compléter une armada déjà bien solide avec les arrivées de Marc Soler (Movistar), Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) et George Bennett (Jumbo-Visma) pour épauler Tadej Pogacar dans la montagne mais aussi de Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) et Alvaro Hodeg (Deceuninck-Quick Step) pour jouer la victoire dans les sprints. On ajoute à cela les jeunes Alexys Brunel (Groupama-FDJ), Finn Fisher-Black (Jumbo-Visma Development), Felix Groβ (Rad-Net Rose) et Joel Suter (Bingoal Pauwels Sauces WB) et on obtient une équipe parée pour gagner sur tous les terrains et qui commence même à préparer l’avenir.

Au niveau des départs, UAE se sépare d’Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert), qui est le seul grand nom à quitter le navire, mais également de Sven Erik Bystrom (Intermarché-Wanty-Gobert), Valerio Conti (Astana), David De La Cruz (Astana), Joe Dombrowski (Astana), Marco Marcato (retraite), Christian Camilo Munoz (EPM-Scott) et Alexandr Riabuschenko (Astana).

Jumbo-Visma : Tiesj Benoot comme renfort principal

Tiesj Benoot, Rohan Dennis et Christophe Laporte rejoignent les rangs de Jumbo-Visma.
Tiesj Benoot, Rohan Dennis et Christophe Laporte rejoignent les rangs de Jumbo-Visma. RTBF – Belga

Souvent à la bagarre avec UAE depuis plusieurs saisons, Jumbo-Visma comptera encore sur Wout van Aert et Primoz Roglic pour tenter de ramener des victoires. Pour contrer l’armada des Emirats et venir aider son Slovène, l’équipe néerlandaise a recruté le Belge Tiesj Benoot (DSM) et l’Australien Rohan Dennis (INEOS) qui vient remplacer Tony Martin, parti à la retraite, dans le rôle de machine à rouler.

Les Néerlandais se sont également séparés de Dylan Groenewegen et devaient donc se trouver un nouveau sprinteur. Ils ont jeté leur dévolu sur le Français Christophe Laporte (Cofidis), aussi capable de bien figurer dans les classiques flandriennes.

Tiesj Benoot n’est pas le seul Belge à avoir troqué son maillot pour la tunique jaune de Jumbo-Visma puisque Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) a également rejoint l’équipe dirigée par Richard Plugge.

Les Néerlandais misent également sur la jeunesse puisqu’ils accueillent un néo-pro, Milan Vader, et deux coureurs de leur équipe de développement, Michel Hessmann et Mick van Dijke.

Les forces en présence sont donc plus ou moins similaires à celles de la saison 2021 puisque Tiesj Benoot devrait jouer le rôle de George Bennett parti chez UAE.

La continuité chez Deceuninck, le renouvellement chez Lotto, le gros coup chez Intermarché-Wanty-Gobert

Ilan Van Wilder rejoint le Wolfpack, Victor Campenaerts revient chez Lotto-Soudal et Alexander Kristoff est le premier tout grand nom à signer chez Intermarché-Wanty-Gobert.
Ilan Van Wilder rejoint le Wolfpack, Victor Campenaerts revient chez Lotto-Soudal et Alexander Kristoff est le premier tout grand nom à signer chez Intermarché-Wanty-Gobert. RTBF – Belga

Changement de sponsor mais pas de ligne directrice pour l’équipe dirigée par Patrick Lefevere. Deceuninck-Quick Step, c’est fini, place à Quick Step Alpha Vinyl. Une nouvelle fois, les tuniques bleues ont perdu des pions importants avec les départs de Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) et Joao Almeida (UAE), ainsi que Alvaro Hodeg (UAE), Shane Archbold (Bora-Hansgrohe) et Ian Garrison (L39ION of Los Angeles).

Et une fois encore, le Pat a décidé de miser sur la jeunesse et des coureurs qui pourront s’adapter à l’effectif. Car malgré les départs, Quick Step pourra encore compter sur Julian Alaphilippe, Remco Evenepoel, Fabio Jakobsen, Kasper Asgreen, Mark Cavendish et tous les autres pour empiler les victoires.

Pour cette saison, Patrick Lefevere a une nouvelle fois misé sur la jeunesse belge et a recruté Ilan Van Wilder (DSM), Stan Van Tricht (SEG Racing) et Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix). Deux neo-pros rejoignent également le navire, le Slovaque Martin Svrcek et le Britannique Ethan Vernon. Le jeune rouleur suisse Mauro Schmid débarque, lui, en provenance du Team Qhubeka qui disparaît.

Du côté de Lotto-Soudal, on dit au revoir à John Degenkolb (DSM) mais également à trois jeunes coureurs belges, Kobe Goossens et Gerben Thijssen filent chez Intermarché-Wanty-Gobert et Tosh Van der Sande s’envole pour Jumbo-Visma. Stefano Oldani rejoint Alpecin-Fenix et Tomasz Marczynski pend le vélo au clou.

Cela laissait donc de la place pour John Lelangue. Le patron de l’équipe belge a décidé de recruter varié. Rudiger Selig, le rapide allemand débarque en provenance de Bora-Hansgrohe avec Michael SchwarzmannVictor Campenaerts revient dans l’équipe pour venir étoffer le groupe des classiques et apporter ses qualités de rouleur. Arnaud De Lie saute le pas et passe chez les professionnels (Lotto-Soudal U23) en compagnie des jeunes Cedric Beullens (Sport Vlaanderen) et Jarrad Drizners (Hagens Berman-Axeon).

Après un beau mercato suite à leur montée en World Tour la saison dernière, Intermarché-Wanty-Gobert continue sur sa lancée et a recruté un grand nom en la personne d’Alexander Kristoff (UAE). Même si le Norvégien n’a plus ses jambes d’il y a quelques années, il peut toujours venir jouer les trouble-fêtes et gratter quelques tops 10. Adrien Petit (TotalEnergies) viendra amener son expérience et sa science des classiques flandriennes.

La jeunesse est également mise à l’honneur avec les arrivées de Kobe Goossens et de Gerben Thijssen (Lotto-Soudal) mais également de Biniam Grmay (Delko) qui avait brillé aux championnats du monde espoirs. Le jeune rouleur français Hugo Page arrive de la Continentale Groupama-FDJ, ainsi que les jeunes Danois Julius Johansen (Uno-X) et Laurens Huys (Bingoal Pauwels Sauces WB). Sven Erik Bystrom (UAE) et Dimitry Claeys (Team Qhubeka) complètent le rayon arrivées.

Côté départs, on note la retraite de Ludwig De Winter et le départ de Odd Christian Eiking (EF Education-Nippo) qui avait brillé sur la Vuelta la saison dernière. Le jeune Jonas Koch (Bora-Hansgrohe), Wesley Kreder (Cofidis) et Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe) quittent également l’équipe de Jean-François Bourlart.

La grande lessive chez Astana, la vie après Sagan chez Bora et les bons coups d’EF Education

Vincenzo Nibali revient chez Astana, Sam Bennett file remplacer Peter Sagan chez Bora, Mark Padun va tenter de faire briller EF.
Vincenzo Nibali revient chez Astana, Sam Bennett file remplacer Peter Sagan chez Bora, Mark Padun va tenter de faire briller EF. RTBF – Belga

Astana est l’équipe qui a le plus changé à la suite de ce mercato avec pas moins de 15 arrivées. La tendance majeure de cette grande lessive est le départ du contingent espagnol (Alex Aranburu, Omar Fraile, Gorka Izagirre, Ion Izagirre, Oscar Rodriguez, Luis Leon Sanchez) et l’arrivée de nombreux coureurs italiens (Leonardo Basso, Valerio Conti, Michele Gazzoli, Antonio Nibali et Simone Velasco). Un changement qui marque le retour de Vincenzo Nibali (Trek) dans l’équipe mais aussi du Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar). Ils seront les deux fers de lance de la formation kazakhe. Gianni Moscon (INEOS Grenadiers) sera lui l’atout numéro un sur les classiques. Les Kazakhs perdent également leur grimpeur russe Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) et l’expérimenté Jakob Fuglsang (Israel).

Bora-Hansgrohe a aussi beaucoup transféré et change quelque peu de look suite au départ de Peter Sagan (TotalEnergies). L’équipe allemande a attiré de beaux noms avec les arrivées de Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), Marco Haller (Bahrain Victorious), Sergio Higuita (EF Education-Nippo), Jai Hindley (DSM) et Aleksandr Vlasov (Astana) comme principales arrivées. C’est également la première saison chez les professionnels du Belge Cian Uijtdebroeks. Côté départs, Bora perd toute de même Pascal Ackermann et la garde rapprochée de Peter Sagan (Bodnar, Oss, et Juraj Sagan) ainsi qu’Erik Baska, Andreas Schillinger, Michael Schwarzmann et Rudiger Selig.

EF Education-Nippo s’est également bien renforcé et pourrait bien figurer sur différents terrains. L’équipe américaine accueille Esteban Chaves et Mark Padun qui pourront faire briller l’équipe dans la montagne. Déjà bien paré sur les classiques avec des coureurs comme Bettiol, Keukeleire, Valgren ou Bissegger, EF Education-Nippo pourrait être une des équipes à suivre en 2022. Les Américains accueillent également des jeunes prometteurs comme Sean Quinn ou Odd Christian Eiking. Niveau départs, Sergio Higuita est sans doute le plus important à retenir, ainsi que la retraite de Tejay van Garderen.

INEOS attire Viviani, Storer chez Groupama-FDJ, Cofidis se renforce

Elia Viviani signe chez INEOS, Michael Storer va renforcer Groupama-FDJ et Bryan Coquard rejoint Cofidis.
Elia Viviani signe chez INEOS, Michael Storer va renforcer Groupama-FDJ et Bryan Coquard rejoint Cofidis. RTBF – Belga

D’autres changements ont évidemment eu lieu dans les autres équipes. Petit tour non exhaustif des principaux mouvements.

Chez Movistar, deux éléments importants sont partis puisque Miguel Angel Lopez, qui n’a jamais réussi à s’imposer chez les Espagnols retourne chez Astana et Marc Soler rejoint l’armada UAE. Du côté des arrivées, Movistar récupère l’Espagnol Alex Aranburu à Astana, un coup intéressant pour renforcer son groupe des classiques. Le grimpeur colombien Ivan Sosa arrive également en provenance d’INEOS. Chez les Britanniques, on perd Rohan Dennis (Jumbo-Visma), Gianni Moscon (Astana) mais Omar Fraile (Astana) et Elia Viviani (Cofidis) débarquent. Un mercato relativement calme donc pour INEOS Grenadiers.

Un constat relativement similaire chez AG2R qui avait changé de cap l’année dernière et qui joue donc sur la stabilité cette saison en attirant quelques jeunes coureurs français. Malgré tout, Matthias Frank et Ben Gastauer partent à la retraite et Tony Gallopin quitte la structure française pour rejoindre Trek-Segafredo.

Chez Bahrain Victorious, on se sépare de Marco Haller (Bora), Mark Padun (EF Education), Marcel Sieberg (retraite) et Eros Capecchi (retraite) mais on attire l’inusable Luis Leon Sanchez (Astana). Cofidis perd de son côté Elia Viviani et Christophe Laporte et a donc dû se renouveler au niveau des sprinteurs en attirant Bryan Coquard (B&B) et Davide Cimolai (Israel). L’Espagnol Ion Izagirre (Astana) et l’Allemand Max Walscheid (Team Qhubeka) viennent compléter un mercato très agité pour les Français avec pas moins de 13 arrivées. Le Belge Sander Armée portera aussi les couleurs de Cofidis.

Au contraire de Cofidis, Groupama-FDJ a décidé de rester calme en ne recrutant que quatre coureurs avec les arrivées notamment de Quentin Pacher (B&B) et de Michael Storer (DSM) qui avait brillé sur la Vuelta, remportant deux étapes. BikeExchange a également ciblé ses achats, même si les Australiens ont été un peu plus actifs, recrutant huit nouveaux coureurs avec notamment l’arrivée de Dylan Groenewegen en provenance de Jumbo-Visma et Lawson Craddock (EF Education) et Matteo Sobrero (Astana).

DSM a connu beaucoup de changements à la suite de certaines tensions avec les coureurs. Tiesj Benoot et Ilan Van Wilder quittent notamment le navire. Rayon arrivée, on retrouve John Degenkolb et Henri Vandenabeele qui effectue son passage chez les professionnels en provenance de l’équipe de développement. Chez Trek, c’est la grande braderie avec de nombreux mouvements. Vincenzo Nibali est évidemment la plus grande perte. Le Belge Otto Vergaerde rejoint, lui, les rangs des Américains. Le Team Qhubeka-NextHash disparaît lui, faute de sponsor.

UCI Pro Team : Le gros coup Sagan pour TotalEnergies, Nieve retrouve l’Espagne, Hofstetter chez Arkea

TotalEnergies a frappé un grand coup en recrutant Peter Sagan, Mikel Nieve revient en Espagne chez Caja Rujal et Hugo Hofstetter rejoint Arkea.
TotalEnergies a frappé un grand coup en recrutant Peter Sagan, Mikel Nieve revient en Espagne chez Caja Rujal et Hugo Hofstetter rejoint Arkea. RTBF – Belga

Place maintenant à un petit tour d’horizon à l’étage inférieur. Alpecin-Fenix renforce son équipe avec les Italiens Stefano Oldani et Jakub Mareczko, ainsi que l’Australien Michael Gogl. Le Belge Fabio Van den Bossche (Sport Vlaanderen) rejoint lui aussi la structure.

Bingoal Pauwels Sauces WB mise sur la jeunesse et accueille trois néo-pros (Thibault Bernard, Dorian De Maeght et Cériel Desal) ainsi que deux coureurs de leur équipe de développement (Johan Meens et Louis Blouwe).

Caja Rural accueille de son côté le vétéran Mikel Nieve (37 ans) qui retrouve une équipe espagnole après ses passages chez Sky, Mitchelton-Scott et BikeExchange. Celui qui a remporté trois étapes sur le Giro et une sur la Vuelta et cinq tops 10 sur les Grands Tours file donc à l’échelon inférieur.

Total Energies est ambitieux et a construit son effectif autour de Sagan en recrutant sa garde royale avec Maciej Bodnar, Daniel Oss et Juraj Sagan qui arrivent tous de Bora-Hansgrohe avec le Slovaque.

Le Français Hugo Hofstetter rejoint lui Arkéa-Samsic en provenance d’Israel Start-up Nation.

Articles recommandés pour vous