RTBFPasser au contenu

Crise sanitaire à Bruxelles-Ville : Le Covid-19 a coûté quelque 25 millions d’euros à la Ville en 2020

Crise sanitaire à Bruxelles-Ville : Le Covid-19 a coûté quelque 25 millions d’euros à la Ville en 2020

L’impact global réel de la crise sanitaire a généré un déficit d’environ 25 millions d’euros en 2020 à la Ville de Bruxelles, a affirmé lundi le bourgmestre Philippe Close.

Le résultat au compte 2020 fixe cependant un déficit de – 10 millions d’euros en raison d’une décision de la Commission européenne ayant condamné la société JC Decaux à rembourser à la Ville un montant de 14 millions d’euros qualifié d' « aide d’Etat » par l’institution.


A lire aussi : Bruxelles-ville : des mesures anti-foule


Cet "apport exceptionnel et bienvenu" concerne des taxes, des loyers et des intérêts relatifs à l’exploitation de dispositifs publicitaires de JC Decaux qui ont été maintenus au-delà de l’échéance prévue contractuellement dans le cadre d’un ancien contrat d’une durée de 15 ans courant de 1984 à 1999, a expliqué le bourgmestre.

Après les modifications budgétaires en cours d’année, la Ville avait prévu un déficit de 12,5 millions d’euros pour l’an dernier.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Selon Philippe Close, le déficit d’environ 25 millions d’euros directement lié à la crise est le résultat des dépenses supplémentaires spécifiques liées au Covid : masques, gels, plan de relance, aides Horeca ? et des recettes en chute libre – les taxes communales sur les terrasses, les spectacles, les horodateurs, ?

Le confinement et l’arrêt presque complet de la vie sociale pendant plusieurs semaines ont engendré une diminution des recettes de 16,5 millions d’euros en taxes communales et redevances, a-t-il notamment dit. Le Plan de relance de la Ville a exonéré les secteurs Horeca, culturel, événementiel et commercial de tout ou partie des taxes communales.


A lire aussi : De confinement en confinement, où est la sortie ?


Rayon dépenses, la crise s’est soldée par une hausse de 8,6 millions liée aux mesures sanitaires (achats de masques, de gel désinfectant, nettoyage renforcé des sites communaux), et au plan de relance qui comprend un volet d’aides aux entreprises durant les périodes d’assouplissement partiel des mesures de confinement.

Par ailleurs, un effort particulier pour un montant 14,3 millions d’euros a aussi été effectué afin de "nettoyer un maximum d’engagements reportés des exercices antérieurs".

Compte tenu de l’ensemble de ces opérations, la Ville dispose au terme de l’année 2020 d’un boni cumulé de 22 millions d’euros.

"Nous avons donc, dans le feu de l’épreuve, montré une fois encore notre capacité de maîtriser les finances communales", a commenté Philippe Close.

Le compte 2020 a été approuvé à l’unanimité moins une voix (N-VA). Le MR et le PTB se sont abstenus.

JT : Bruxelles-Ville : davantage de rues sans alcool (25 septembre 2020)

Bruxelles-Ville : davantage de rues sans alcool

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous