Regions Luxembourg

Crise énergétique : Vivalia doit payer, chaque mois, des factures à plusieurs centaines de milliers d’euros

Illustration du Centre Hospitalier de l’Ardenne (CHA) à Libramont-Chevigny.

© Tous droits réservés

Comme tout le monde, les hôpitaux souffrent de la crise énergétique. Le secteur médical est très énergivore, mais il n’est pas si facile de réduire, comme on le souhaiterait, la consommation d’un centre hospitalier qui doit fonctionner 24 heures sur 24. Bertrand Lespagnard, le directeur du pôle "support" de Vivalia, reçoit chaque mois des factures avec des montants exorbitants. "Auparavant, nous avions un contrat à taux fixe et, depuis quelques mois, notre contrat d’électricité a un taux variable. Vivalia gère 13 sites et, chaque mois, nous recevons des factures avec des montants de plusieurs centaines de milliers d’euros", explique-t-il.

Une aide demandée au ministre Vandenbroeck

Car dans le secteur médical, vous l’imaginez, il n’est pas possible de débrancher simplement les appareils ou d’augmenter les tarifs des consultations. "Nous ne pouvons pas augmenter le coût des consultations, car ceux-ci sont fixés par l’INAMI. Via notre association représentative, Santhéa, nous avons sollicité le ministre Vandenbroeck pour obtenir de l’aide. L’application de recommandations visant à réduire la consommation d’énergie ne sera pas suffisante", ajoute le directeur du pôle "support" de Vivalia.

"Le nouvel hôpital de Houdemont sera plus économe"

Cette nouvelle crise fait prendre conscience à la direction de Vivalia que ses bâtiments ne sont pas assez performants au niveau énergétique. "Je pense qu’il est nécessaire de poursuivre nos efforts pour que le futur hôpital puisse voir le jour. Il a été pensé, justement, pour être le plus économe possible au niveau énergétique", assure Bertrand Lespagnard. Outre le futur hôpital, qui devrait voir le jour à Houdemont dans les prochaines années, il est également question d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’hôpital Princesse Paola de Marche-en-Famenne. Un projet similaire est également prévu du côté des maisons de repos gérées par Vivalia. Le recours à des centrales de cogénération pour certains sites n’est pas à exclure non plus.

Sur le même sujet - Extrait du JT de 19h30 du 26/09/2022

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous