Energie

Crise énergétique : l'Europe se prépare au remplissage des réserves de gaz pour l'hiver 2023-2024

Images d'illustration

© Tous droits réservés

Après avoir atteint ses objectifs de remplissage de réserves de gaz pour cet hiver, l'Union européenne se projette dans l'hiver 2023-2024, en vue duquel les États membres qui disposent de capacités de stockage souterrain devront les avoir reconstituées à 90% au 1er novembre 2023.

Ce jeudi, la Commission a publié les objectifs intermédiaires assignés aux États membres pour atteindre les 90%, comme cela avait été convenu en juin dernier.

 

Les États qui ne disposent pas de capacités propres de stockage doivent mettre en réserve 15% de leur consommation nationale annuelle dans d'autres pays.

Pour les 18 États membres disposant de réserves, des objectifs intermédiaires sont fixés au 1er février, 1er mai, 1er juillet et 1er septembre. Pour la Belgique, les taux de remplissage à ces échéances doivent être respectivement de 30%, 5%, 40% et 78%, selon la Commission.

Au début de ce mois de novembre, les réserves européennes étaient remplies à 94,8%. En fin d'année, elles devraient l'être encore à 85%. Les chiffres les plus récents (21 novembre) laissent à penser que les réserves belges sont suffisamment remplies.

Crise énergétique : sujet JT du 21/10/2022

Sur le même sujet

Crise énergétique : l’éclairage LED réduit à 30% sur les nationales wallonnes dès la mi-décembre

Belgique

Pourquoi l’Union européenne ne parvient pas à s’accorder sur un plafonnement du prix du gaz ?

Questions-Réponses