RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Crise des réfugiés: "Que les autres Européens prennent leur part"

Le Premier ministre suédois Stefan Lofven (à droite)R) et Donald Tusk (à gauche), le président du Conseil européen.
21 janv. 2016 à 14:48 - mise à jour 21 janv. 2016 à 14:48Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

L'afflux de réfugiés avait rendu la situation "insoutenable" en Suède, forçant les autorités à limiter les entrées dans le pays, a déclaré jeudi le Premier ministre suédois Stefan Löfven, appelant ses partenaires européens à prendre leur part dans ce domaine.

"A l'automne dernier, nous nous sommes trouvés dans une situation insoutenable et nous avons dû prendre des mesures pour réduire le nombre des demandes d'asile", a déclaré le chef du gouvernement suédois lors du Forum économique de Davos. "Il est clair que la communauté dans son ensemble, mais aussi l'Europe doivent s'associer pour faire face à cette crise", a-t-il ajouté, ajoutant que son pays est parmi les Européens celui qui a accepté le plus de réfugiés par habitant. "La responsabilité partagée a été mon message clé cet automne", a-t-il ajouté.

La Suède a introduit à la mi-novembre des contrôles à ses frontières, et elle impose depuis le 4 janvier aux compagnies de trains et d'autocars qui empruntent le pont de l'Öresund à partir du Danemark de vérifier les identités avant embarquement, côté danois.

Le Danemark, qui craint que les migrants sans-papiers refoulés par la Suède ne restent sur son territoire, a de son côté réagi par une réintroduction des contrôles à sa frontière avec l'Allemagne, d'où arrivent de nombreux migrants.