RTBFPasser au contenu

Crise catalane: le risque économique pour l'Espagne, la Catalogne et l'Europe

Crise catalane: le risque économique pour l'Espagne, la Catalogne et l'Europe
27 oct. 2017 à 18:502 min
Par Jean-Claude Verset

La Catalogne c’est 20% des richesses espagnoles. Une économie diversifiée dans le tourisme, l’agro-alimentaire, la construction automobile, la pharmacie…  Une économie qui a permis, aussi, de redresser l’Espagne après la crise financière de 2008. Avec aujourd’hui des prévisions de croissance de 2,6%, soit 1% de mieux que la Belgique. Mais avec une situation économique faite d'incertitudes. De nombreux jeunes n’ont pas de travail et la dette publique du pays reste élevée. Si la Catalogne "quitte" le pays, la part de la dette souveraine à sa charge équivaudrait à près de 100% de son PIB… Une situation "à la belge" qui ralentirait sa croissance actuelle.

Et surtout, les entreprises s’en vont. Plus de 1.600 sociétés ont décidé de plier bagages pour transférer leur siège hors de Catalogne. Les événements à répétition de ce vendredi pourraient d’ailleurs pousser d’autres entreprises, comme l’a fait la célèbre Codorniu, à partir pour s’assurer de pouvoir continuer à fonctionner dans un cadre européen et au sein de la zone euro.

Une règle majeure en économie est que l’incertitude déplaît aux marchés et les banques de Catalogne le paient cash: 5% de baisse boursière pour la CaixaBank, 6% pour la Banco Sabadell et 2,5% pour Santander.

Un coup dur pour le moral

Roland Gillet, professeur d’économie à la Sorbonne et à l’ULB connaît bien l’économie espagnole et la situation actuelle ne le rassure pas: "Cela pourrait être un coup dur au niveau du moral par rapport à ce qui avait été gagné depuis la crise. C’est ce qui explique pourquoi des entreprises ont décidé de rapatrier leur siège à Madrid plutôt que de rester dans ce qui était la région la plus puissante du pays. " Pour l’économiste on peut y voir le signe que les marchés financiers interprètent la perspective de l’indépendance catalane comme un risque à la fois pour l’Espagne et pour la Catalogne. Une région qui a pourtant contribué à ce que l’Espagne se porte beaucoup mieux.

Une Espagne tout juste sortie de la crise

Et le risque peut irradier vers toute la zone euro. "Il est clair qu’il existe des problèmes identiques en Lombardie et dans tout le nord de l’Italie. Si ces régions veulent aller dans le même sens, il faudra se poser des questions. Aujourd’hui il serait dommage que reviennent sur l’Espagne un chômage plus élevé et que se développent des mouvements sociaux. En Catalogne comme à Madrid.  Tout cela est dommage parce que l’Espagne avait fait des efforts et a pratiquement tout remboursé en ne faisant défaut sur rien. C’est dommage."

Articles recommandés pour vous