RTBFPasser au contenu
Rechercher

Crise au Venezuela : heurts entre des bandes criminelles et la police à Caracas

Policier surveillant une rue de Caracas, au Venezuela, ce 8 juillet 2021
09 juil. 2021 à 06:42Temps de lecture1 min
Par Belga

Des bandes criminelles et la police s’affrontent depuis mercredi à Caracas, capitale du Venezuela. Les combats on fait une dizaine de morts, selon les médias locaux.

Des zones entières dans les "barrios", quartiers populaires situés sur les hauteurs de la ville, ceux en contrebas sont désertes ou presque. Des routes et des grands axes de Caracas, situés non loin, sont coupés avec quelques rares passants qui traversent en courant les espaces exposés.

La ministre de l’Intérieur et de la Justice, Carmen Melendez, a indiqué que le gouvernement avait ordonné "un déploiement pour une opération de protection" des habitants "dans les zones en proie aux criminels".

Les forces de l’ordre ont positionné des blindés et des agents en armes au pied des "barrios". Equipés de gilets pare-balles, les policiers se protègent derrière des murs entre les immeubles pour éviter les balles qui pleuvent par à-coups des hauteurs.

Symptôme de cette impunité, les autorités ont lancé jeudi des avis de recherche avec 500.000 dollars de récompense contre trois chefs de ces bandes dont le célèbre et très médiatique "El Koki", un jeune chef habitué à poster des vidéos sur les réseaux sociaux.


A lire aussi : Crise au Venezuela : l’opposition veut négocier la levée des sanctions contre des "élections libres"


Les combats on fait une dizaine de morts, selon les médias locaux, alors qu’une source médicale évoque deux policiers blessés. Sur les réseaux sociaux circulent des vidéos de personnes blessées par des balles perdues.

En juin, ces affrontements récurrents ont coûté la vie à au moins trois personnes, dont une infirmière victime d’une balle perdue alors qu’elle faisait le plein de son véhicule.

Aucun bilan officiel n’a été donné sur les troubles des derniers jours.

Mais le pays avec 12.000 morts violentes par an, selon l’ONG Observatoire vénézuélien de la violence (OVV) est un des pays les plus violents de la planète, avec un taux de 45,6 morts violentes pour 100.000 habitants, sept fois supérieur à la moyenne mondiale.

Crise au Venezuela : heurts entre des bandes criminelles et la police à Caracas

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le Venezuela dénonce une "violation de son espace aérien" par un avion militaire américain

Monde Amérique du Sud

Venezuela : le président Maduro "prêt" pour des négociations avec l’opposition