RTBFPasser au contenu
Rechercher

Création de places scolaires à Bruxelles : l'IBSA appelle à une "vigilance accrue"

30 nov. 2021 à 14:40Temps de lecture2 min
Par Belga

Après une dernière rentrée scolaire historiquement tendue dans la capitale en matière de places disponibles dans l'enseignement secondaire, l'Institut bruxellois de statistique et d'analyse (IBSA) appelle dans une récente étude les décideurs politiques à faire preuve d'une "vigilance accrue" pour la création effective de nouvelles places à Bruxelles dans les années à venir.

Dans les années qui viennent, le nombre d'élèves dans le secondaire dans la capitale devrait en effet encore fortement augmenter.

Ainsi, en 2024-2025, près de 110.000 élèves seront scolarisés dans le secondaire, soit une hausse de 10% par rapport à la situation en 2020.

Par la suite, leur nombre devrait légèrement diminuer pour atteindre les 107.000 élèves en 2029-2030, selon l'institut. 

2.500 place supplémentaires d'ici 2025

Si la création de nouvelles places scolaires pour rencontrer cette augmentation est bel et bien prévue, l'IBSA insiste pour que celle-ci soit effective, et réalisée dans les délais prévus, et sans diminution de l'offre scolaire existante.

Entre 2009-2010 et 2019-2020, près de 8.700 nouvelles places ont été créées dans l'enseignement secondaire en Région bruxelloise. Et quelque 12.500 supplémentaires devraient encore ouvrir d'ici 2025.

Mais l'IBSA constate que cette création de nouvelles places a déjà parfois enregistré par le passé certains retards, liés soit à la passation des marchés publics, l'octroi des permis de construire ou la réalisation des travaux, ce qui a généré les tensions actuelles.

Des lenteurs qu'il conviendrait absolument d'éviter pour l'horizon 2025. "Au vu de la situation et des besoins non satisfaits, la création de nouvelles places dans le secondaire pour les rentrées scolaires de 2022 à 2025 est primordiale", insiste ainsi l'étude.

Le nombre d'élèves Bruxellois devrait diminuer dans le fondamental

À rebours de cette augmentation, la tendance démographique dans l'enseignement fondamental (maternel et primaire) à Bruxelles est, elle, à la décrue pour la fin de la décennie actuelle. 

Depuis 2016-2017, le nombre d'élèves scolarisés dans l'enseignement maternel bruxellois diminue en effet, et devrait continuer à diminuer à l'avenir. 

Il passerait de 57.000 élèves en 2019-2020 à 52.000 élèves en 2024-2025, et devrait rester autour des 52.000 élèves en 2029-2030. Cette diminution est une conséquence directe de la diminution du nombre de naissances en Région Bruxelles-Capitale, entamée en 2014. De 2019-2020 à 2029-2030, le nombre d'élèves du primaire devrait, lui, diminuer de près de 10.000 individus.

 

Sur le même sujet

Journal télévisé 09/04/2021

Longues listes d attente dans certaines écoles bruxelloises

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous