RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Covid-19 : l’organisation d’événements culturels sous forme de tests "grandeur nature" est toujours prévue mais on ne sait toujours pas quand ni où

Interior Of Empty Theater
09 avr. 2021 à 10:40Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet

Les restrictions sanitaires décidées lors du dernier Comité de concertation ont donné un coup de frein aux projets de la Fédération Wallonie-Bruxelles de tester l’organisation d’événements culturels dans le contexte épidémique.

 En mars dernier, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait approuvé la mise en place d’un projet pilote. Six événements culturels devraient être organisés sous forme de tests "grandeur nature". A ce stade, rien n’a encore été tranché.


Lire aussi: Roy d'Espagne, Kinépolis, Madeleine, des lieux "Covid-safe" ? Le projet pilote de la Ville de Bruxelles pour s'adapter aux virus


 

Les marchés publics ont été lancés

Le secteur culturel s’impatiente de savoir quand et sous quelle forme il pourra reprendre des activités et accueillir du public. Du côté flamand, le KVS, théâtre royal flamand de Bruxelles, a décidé de prendre les devants. Il prévoit d’accueillir 50 spectateurs par soirée, à partir du 26 avril, alors que les règles sanitaires actuelles l’interdisent et que rien ne dit que d’ici là elles auront changé.

Du côté francophone, à l’initiative de la ministre de la Culture, Bénédicte Linard, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait, début mars, lancé l’idée d’organiser six événements culturels. Il doit s’agir de tests menés "grandeur nature", pour évaluer l’impact de tels événements en termes de contamination, par exemple.

Ces expériences pilotes en situation, qui concernent tous les arts de la scène, de la musique et du cinéma, doivent permettre de valider scientifiquement les protocoles sanitaires établis en concertation avec le secteur culturel et les experts pour permettre une réouverture progressive, durable et tenable des activités culturelles. L’idée est aussi d’affiner rapidement les critères sanitaires pour les prochaines réouvertures et l’organisation d’événements à plus grande échelle, lorsque ce sera possible.

En mars, il était envisagé que les premiers événements "tests" pourraient avoir lieu en avril. Mais à l’heure actuelle, la liste des événements n’est toujours pas connue. Au cabinet de la ministre, on confirme que les appels d’offres pour les marchés publics ont été lancés. Des propositions d’événements culturels sont arrivées. Le cabinet confirme aussi que le partenaire scientifique a été choisi. Son rôle sera de mener à bien la construction de l’étude, la collecte de données et d’établir les conclusions et les recommandations en fonction des résultats obtenus.

Tout est en stand-by

Malheureusement, le contexte épidémique qui ne s’est pas amélioré a donné un coup de frein à tous ces projets. Le dernier Comité de concertation a tout gelé. Le serrage de vis a ôté toute perspective d’organiser des événements en extérieur. Même chose pour la mise en œuvre d’événements "tests" dans le secteur de la culture pour lesquels le Comité de concertation avait précédemment donné son accord. La possibilité d’organiser ces événements "tests" a été remise à une "date ultérieure", qui n’est pas encore fixée.

En ce qui concerne les 6 événements qui seront testés, le cabinet de la ministre Linard communique que "de nombreux opérateurs sont demandeurs" mais qu’il ne sera pas possible d’organiser "plus de 6 expériences pilotes". Le cabinet finalise "actuellement la sélection avec en tête la volonté de tester différents scénarios et différentes disciplines culturelles".

L’espoir est toujours de "pouvoir démarrer le plus vite possible". Du côté de la ministre Linard, on demande "une décision rapide du Codeco en ce sens".

Le Comité de concertation qui devrait, en principe la semaine prochaine, faire le point sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Belgique, permettra peut-être d’y voir plus clair.

JT du 09/04/2021 - Culture : le KVS annonce sa réouverture