RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

COVID-19 : la cybercriminalité bat des records en Belgique

28 janv. 2022 à 16:00Temps de lecture2 min
Par Anthony Mirelli

Selon une étude réalisée par MasterCard, il y aurait jusqu’à 3 fois plus de cyberattaques qu’avant la crise sanitaire. L’administration publique, les soins de santé et le retail figurent parmi les secteurs les plus vulnérables, alors que les banques belges obtiennent un score de sécurité bien supérieur à la moyenne mondiale.

Les entreprises particulièrement ciblées

En Belgique, environ 1000 entreprises ont été ciblées en 2021. La majorité des attaques analysées se présentaient sous la forme de malwares (28,8 %), suivies par un peu plus d’un quart de ransomwares (26,4 %) et d’une attaque sur 5 par ingénierie sociale, via un email (19,7%). 

Les cyberattaques peuvent être dévastatrices pour les entreprises, surtout de petite taille, pouvant les condamner à devoir fermer leurs portes. Pourtant, bien qu’elles soient régulièrement la cible de pirates informatiques, 50% d’entre elles ne sont pas préparées pour y faire face”, explique Rigo Van den Broeck, Executive Vice President & Cyber Security Product Innovation chez Mastercard. 

Toujours selon l’analyse de Mastercard, la plupart des attaques (69%) visent d’abord à obtenir des informations ou des données, avant l’attrait de l’argent en soi (16,2%). Et si les cybercriminels tentent de voler des données, ils le font principalement pour deux raisons : la première est d’ordre financier (71,1%), un capital d’informations pouvant se monnayer à prix d’or. La deuxième raison est d’ordre politique (28 %), les renseignements dérobés pouvant déstabiliser un gouvernement ou des règles en place. 

Le retail 3 fois plus touché par les cyberattaques qu’avant la pandémie

D’après les chiffres de 2021, les gouvernements (24%) et les institutions financières (21%) en Belgique sont les premières cibles des hackers. Ces deux secteurs subissent en effet en moyenne 50 à 70 cyberattaques par trimestre. Le secteur IT et multimédia arrive juste après (12%). Mais la pandémie a particulièrement impacté deux secteurs. D’une part, celui des soins de santé, avec un pic à un certain moment à plus de 30 incursions par trimestre, pour calmement redescendre à un niveau d’alertes similaire à celui constaté avant la crise sanitaire (8%). D’autre part, le secteur du retail n’a lui non plus pas été épargné par cette recrudescence, allant jusqu’à constater le triple d’attaques par rapport à l’avant-covid (6,6%).

Les banques belges moins vulnérables que celles d’autres pays

Parallèlement, Mastercard s’est livré à l’exercice d’analyse des différents secteurs à travers son outil Riskrecon permettant de donner un score de vulnérabilité de 0 à 10 en tenant compte de différents facteurs, 0 étant le score le plus à risques. Il en ressort qu’en Belgique, l’administration publique, le secteur des soins de santé et enfin celui de la grande distribution et des services alimentaires sont les plus vulnérables en matière de cyber sécurité avec des scores avoisinant la cote de 7. Là où les scores du secteur bancaire et du monde de l’assurance sont les plus favorables (8,43), suivis par ceux de l’industrie du divertissement et de l’agriculture (tous les deux fixés à 8,3).

Notons que la moyenne mondiale pour les banques est de 8,13, et de 7,98 au niveau européen.

Sur le même sujet

Cybercriminalité : les infractions constatées poursuivent leur hausse en 2021, selon les statistiques de la police

Justice

SIM SWAP : la nouvelle arnaque à la carte SIM de cybercriminels qui peut vous coûter cher

Belgique

Articles recommandés pour vous